samedi 20 mai 2017

Babette de Rozières : Suite à ma mobilisation hier place de La Chapelle


« Suite à ma mobilisation hier place de La Chapelle pour rendre l’espace public aux femmes, je fais l’objet de menaces, d’insultes et de tentatives d’intimidation. (Salopes, je vais te baiser, enculée !
Fais attention quand tu rentres chez toi !
On sait où tu habites, le feu est braqué sur toi sale raciste !
Exprimées en hurlant en éructant au visage. 

C'est inacceptable dans une démocratie, ma popularité dérange, moi qui suis bien intentionnée.

A deux reprises ma permanence à été vandalisée par l'extrême gauche, signature par des tags la faucille et le marteau )qui ont intérêt à maintenir ce système. 

Cet extrême gauche se radicalise à mon encontre.

J’ai déposé plainte au commissariat du 18 e arrondissement et j’ai écrit au Préfet de Police afin de l’informer de ces menaces.

Tout cela ne fait que renforcer ma volonté de combattre de toutes mes forces l’obscurantisme qui s’est installé dans notre quartier.

La mairie de Paris parle d’un «sentiment» d’insécurité, moi je parle de RÉALITÉ.  Alors qu il y a plus de 10 ans que nous sommes passés du sentiment à la réalité et les choses s'empirent.

Les faits sont là.

Depuis 2013 ce quartier connaît, de l'aveu même des pouvoirs publics, une aggravation des actes de délinquance et de dégradation de l'espace public. 

Chaque année les 18 e et 19 e arrondissement sont ceux qui recensent le plus de faits de violences enregistrés (respectivement 1358 et 1238 faits soit 4 faits de violences par jour).

Ces arrondissements sont des zones désertées par la police puisqu'on a 1 policier Pour 377 habitants dans le 18 e et 1 policier Pour 458 habitants dans le 19 e.

Des groupes de dizaines d'hommes seuls, vendeurs à la sauvette, dealers, migrants et passeurs tiennent les rues harcelant les femmes, on me menace pour m empêcher de parler, pour m empêcher d'agir, c'est scandaleux !

Je vois la souffrance La peur et la misère au quotidien, dans nos quartiers oubliés, délaissés, mal aimés, (Barbes, Goutte d'Or,  La Chapelle, Stalingrad)
je ne suis pas dans la fiction.

Ici La misère sociale s'est installée : un camp de migrants, une salle de shoot
Et ici je ne suis pas dans un palais dans le centre de Paris.

Je ne lâcherai rien, rien..... » je n ai peur de personne 

Vous pouvez compter tous sur ma détermination. J invite tous mes compatriotes tous les concitoyens a m apporter leur soutien.

Je vous donnerais bientôt l'occasion de vous exprimer et vous y attendrai a une date que je vous communiquerai.

Babette de Rozières

vendredi 19 mai 2017

Emmanuel Macron l'oligarque ?


"Emmanuel Macron:son appartenance sociale et ses liens privilégiés avec l ' oligarchie, mais il serait naïf de croire qu'il fera une politique qui ne soit pas de type néolibéral:une politique favorable aux capitalistes et défavorable au monde du travail. ...."

A lire 

jeudi 18 mai 2017

La casse universitaire


Une pensée pour la Loi Savary de 1984 qui permettait à tout bachelier de s'inscrire à l'Université.Des antennes universitaires étaient créées et dotées non seulement dans une logique d'égalité d'accès aux études mais dans une démarche d'aménagement des territoires.

De coupes budgétaires en sélections déguisées, d'autonomie des Universités en casse du cadre national des diplômes, les conditions d'accès dans un premier temps,d'études dans un second se sont détériorées.

Ce qui justifie,par l'absurde, l'augmentation des frais d'inscription (au nom de l'autofinancement),la sélection (au nom de la "réussite"),la création de diplômes bidons sélectifs et beaucoup plus rentables etc...

Nos camarades britanniques et américains s'endettent dès leur première année.des dizaines de milliers d'anciens étudiants français paient encore les intérêts de leurs prêts étudiants, d'autres cumulent emploi et études...
Je n'aurai pas pu étudier si il n'y avait pas eu la Loi de 1984.

Sans surprises j'attends donc les premières décisions de ce gouvernement m'expliquant que "l'échec "en première année n'est pas lié aux manques d'enseignants ou d'équipements ou de salles mais aux étudiants eux mêmes qui ,pour avoir conscience de leur "chance" doivent payer en conséquence.Avec les trémolos d'usage cela va de soi et les éléments de langages convenus ...

Tout ça pour revenir à l'ancien monde, celui d'un ordre social inamovible.

Thierry Besnier

lundi 15 mai 2017

Côte d'Ivoire mutinerie des soldats...


Côte d'Ivoire: La mutinerie des soldats qui ont semé le trouble en tirant en l'air et bloquant des routes à Abidjan et Bouaké ainsi que d'autres villes aujourd’hui n'est pas "un coup d'Etat", a affirmé un porte-parole des mutins.

"Ce n'est pas un coup d'Etat. Nous voulons nos primes. Le président Alassane Ouattara a signé un papier pour dire qu'il était d'accord pour nos primes. Quand il paiera, on rentrera chez nous", a déclaré sous couvert d'anonymat un porte-parole des mutins au camp du 3e bataillon d'Infanterie de Bouaké, épicentre de la mutinerie.

"On ira jusqu'au bout. On ne baissera pas les armes. Nous sommes les 8.500 qui avons porté Ouattara au pouvoir, on ne veut pas le faire partir mais il doit tenir sa parole. C'est simple", a-t-il ajouté.

Ce contingent correspond aux anciens rebelles qui ont soutenu Alassane Ouattara pendant la crise électorale de 2010-2011 et qui ont ensuite été intégrés à l'armée.

Ce porte-parole était entouré de mutins qui ont exhibé des armes neuves et des cartouches rutilantes. Tous ses propos étaient ponctués de salves et rafales de mutins, parfois cagoulés.

Ce matin, le mouvement a pris de l'ampleur notamment à Abidjan qui avait été calme pendant le week-end mais où les mutins ont tiré en l'air et bloqué plusieurs axes routiers.

A Bouaké, des tirs étaient fréquents, les mutins n'hésitant pas à utiliser des armes de gros calibres. La situation était aussi tendue à Man (ouest), Bondoukou et Daloa (centre) où des tirs sporadiques étaient entendus.

vendredi 12 mai 2017

Emmanuel Macron la face d'ange


Emmanuel Macron, présente bien, mais son visage d'aigle laisse croire que nous aurions affaire à un rapace, un être dur, violent, un tueur, pas du tout un gentillet, pendant ces cinq à venir il s'attachera à renverser les valeurs morales.


Il faut s'attendre à une recrudescence de la violence sociale lors de son quinquennat.

Evariste Zephyrin

T'AS LE BONJOUR DE RAVAILLAC...!


AINSI, LE PREMIER GESTE POLITIQUE DU NOUVEAU QUINQUENNARD, AURA-T-IL ETE DE TRAHIR ET DE POIGNARDER SON ALLIE DE LA PREMIERE HEURE...!

Ceci, dans le même temps où il fermait la porte à celui-là même qui lui a fait faire ses premiers pas en politique...

Ainsi, cent cinquante trois ex PS ayant fait peau neuve en se plaçant sous cette nouvelle étiquette, pourront continuer à blouser les "ravis" devenus macronistes qu'ils ont toujours blousés depuis trente ans, et qui seront comblés de l'être une fois encore...

Quant aux rêveurs du Modem, au lieu des quatre-vingts candidats qu'il était prévu de leur faire place sur la liste présidentielle selon les accords conclus, trente huit seulement verront cette promesse tenue pour eux...

Convenons-en, à coté de celui-là Machiavel était un petit...

Cependant, comprenons que tout cela va dans le bon sens, car c'est de l'échec d'ores et déjà annoncé de celui-ci qui, en plus de ses nombreux ennemis naturels, s'emploiera à s'en créer d'autres à la rancune tenace du fait de ses trahisons, que viendra la nécessaire rénovation, voire, révolution...

C'est ainsi que pour nous soigner du mal profond qui frappe ce pays, un été chaud nous sera signifié par ordonnance...

Richard Pulvar

vendredi 5 mai 2017

Lettre à un ami qui me conjure de voter Macron


Tu me dis que le 7 mai nous n’avons pas le choix et qu’il faut voter Macron. Si je m’abstiens,  dis-tu, je fais le jeu de Le Pen. Dans ta bouche, c’est comme une injonction morale. Au deuxième tour, il faut faire barrage au Front national, parce que si on ne le fait pas, Marine Le Pen sera élue. Je comprends tes arguments, car, comme toi, je n’ai pas envie que le FN accède au pouvoir. C’est une formation politique dont j’ai toujours combattu l’idéologie, et la possibilité de lui accorder mon suffrage ne m’a jamais traversé l’esprit. 


Le problème est ailleurs. Le problème, c’est que pour me convaincre de voter Macron, tu pars de fausses prémisses. Tu fais comme si le résultat du 7 mai était incertain et nimbé de mystère. Or ce n’est pas le cas. Un deuxième tour d’élection présidentielle, c’est une arithmétique des reports de voix. Non seulement Macron (24%) a de l’avance sur Le Pen (21,3%), mais il bénéficiera d’un report massif des voix de Hamon et d’un report substantiel des voix de Fillon et Mélenchon. 

A supposer qu’elle bénéficie d’une partie des voix de Fillon et de la totalité des voix de Dupont-Aignan, Marine Le Pen est très loin du compte ! On glose beaucoup sur les électeurs de Mélenchon qui seraient tentés de voter Le Pen, mais cette fraction de l’électorat est dérisoire. En réalité, personne ne croit à la victoire du FN, mais il faut faire semblant d’y croire pour lever les inhibitions qui nous empêchent de voter pour le candidat de la caste.  

En fait, tu invoques une urgence électorale imaginaire, tu me demandes de faire barrage à une candidate dont tout le monde sait qu’elle sera battue. Tu vas me répondre que je suis un irresponsable et que je compte sur les autres pour battre Le Pen. Mais il y a les faits,  et l’arithmétique est implacable. Oui, Le Pen est un danger. Non, elle ne sera pas élue. Nier cette réalité, c’est fausser l’analyse. En m’abstenant le 7 mai, je ne favorise pas le FN. Je conteste la légitimité d’une élection qui a été truquée par la scandaleuse partialité des médias. Ce n’est pas la même chose.

Macron sera élu, mais je souhaite qu’il soit élu dans les pires conditions. Avec un taux d’abstention à 40%, ce sera un président-fantoche. Aux élections législatives, il faudra se battre pour l’empêcher d’avoir une majorité ! Et s’il a une majorité parlementaire de bric et de broc, il faudra combattre sa politique. Tu as choisi de voter Macron pour éliminer Le Pen. Je m’abstiens pour torpiller Macron sans voter Le Pen. Macron veut légiférer par ordonnances pour démolir le code du travail. En m’abstenant, je choisis mon camp. En votant pour lui, tu choisis le sien.   

Macron, tu le sais, est le pantin d’une oligarchie dont la cupidité est responsable du délabrement de notre pays. Elle bafoue la souveraineté populaire, elle asservit les médias, elle détruit les emplois pour se gaver, elle fait la guerre pour le fric à des pays qui ne nous ont rien fait. C’est elle, et personne d’autre, qui fait le lit du nationalisme identitaire, et tu veux que je vote pour son gigolo ? Tu me demandes de voter contre les métastases en votant pour le cancer ! Hors de question. Contre Macron et contre Le Pen, pour moi, ce sera l’abstention.  


Bruno Guigue


mercredi 3 mai 2017

Marine Le Pen serait une descendante de Mahomet


"Marine Le Pen  serait une descendante de Mahomet selon les recherches du très sérieux généalogiste Jean-Louis Beaucarnot."

« À 100% bretonne par son père, Marine Le Pen n’en a pas moins, par sa mère, Pierrette Lalanne, des ancêtres variés et parfois surprenants », a expliqué Jean-Louis Beaucarnot lors d’un entretien accordé à l’AFP.

Du côté de sa grand-mère maternelle, on trouve ainsi « une famille Foulquier, dont les aïeux étaient marchands au XVIIe siècle à Pousthomy », dans l’Aveyron.


On retrouve aussi Anne de Roquefeuil, par laquelle, la politicienne « descend du roi de France Louis VI le Gros, des rois d’Angleterre -par Henri II et Aliénor d’Aquitaine- mais aussi des anciens rois d’Espagne et, par ces derniers, des Omeyyades d’Andalousie, des califes de Damas et, à la 50e génération… de Mahomet lui-même ! ».



Certains diront : Allah Akbar "Dieu est [le] plus grand ", en elle coule le sang du prophète !.  Mais personnellement, depuis je n'arrête pas de rire. 

Quand la France se comporte en valet des USA


Il faut dire non à la guerre que nous promette l'OTAN. Nous voulons la paix !

Christiane Taubira prend position et appelle à voter en faveur de Macron

Un vote pour affirmer une présence, un acte de volonté !

mardi 2 mai 2017

SIMULACRE… !


Il est clair maintenant que le résultat de cette élection a été décidé il y a déjà plusieurs années, par des groupes d’influence et de pression qui, par un réseau complexe de relations personnelles qu’ils établissent entre tous les décideurs de puissantes institution économique et financières, et les décideurs de l’appareil d’état jusqu’au plus haut niveau, constitue la réalité du pouvoir.

Dès lors, dans sa formalité, cette élection n’est plus qu’une mise en scène destinée à rassurer le citoyen en lui laissant l’illusion qu’il participe à la décision, ce à quoi il demeure bien-sûr très fortement attaché.

Quelle est la réflexion et la volonté de ces gens…?

Si on considère que ce sont déjà eux qui ont en quelque sorte “fabriqué” par toute une manipulation médiatique, les deux derniers présidents, il s’agirait clairement pour eux de se substituer une fois encore et peut-être définitivement, à la réalité du pouvoir républicain, afin de satisfaire des intérêts particuliers, pour ne lui laisser que les apparences…

Mais il se pourrait également qu’ils soient partis du constat que le vieux système démocratique ne permet pas de garantir au pays de bénéficier d’une bonne gouvernance, compte tenu de la totale médiocrité des dirigeants que depuis quelques temps il consacre, et qu’il fallait qu’une instance constituée selon leur vision des choses, prenne celles-ci en main.

Quoi qu’il en soit, ils ont donc bel et bien fabriqué un nouvel instrument, non pas de captation du pouvoir puisqu’ils le possèdent déjà, mais de représentation démocratique de celui-ci, pour que les citoyens soient assurés d’être encore dans une démocratie, et conservent leur calme…

Ce qui est impressionnant c’est qu’il ne leur a fallu que deux ans pour, qu’après qu’ils soient parvenus à lui faire intégrer une fonction ministérielle, ils se soient assurés d’en faire le futur président, face à des citoyens qui ne sont en rien interpellé par le cv politique quasiment vide de cet homme, par son inexpérience, ni par le piètre résultat de son action ministérielle...

C’est un triomphe de la propagande et de la manipulation de masse, grâce à une maîtrise totale et une utilisation dont il faut reconnaître la redoutable efficacité, de tout l’appareil médiatique…

On est éberlué quand on parcourt le programme attribué à cette “créature”, de constater à quel point celui-ci ne constitue qu’un catalogue des meilleures intentions dans le sens de “ je vais faire tout le bien nécessaire ”, du même tabac et de la même facture que le recueil de bobards qui fut le programme du président actuel, ce qui laisse supposer qu’ils sont sortis de la même fabrique, et que cela suffit, non pas à provoquer une adhésion, puisque n’importe quel homme doté d’une conscience normale constate que tout cela est totalement gratuit, mais à conforter ceux qui étaient déjà acquis à cette nouvelle religion.

Car, tel est bien en effet l’aspect le plus inquiétant de toute cette histoire, à savoir que l’adhésion de tous ses supporters à la candidature de cet ovni, relève purement et simplement de la croyance, d’un a priori positif, probablement dû à la séduction qu’exerce ce personnage sur eux grâce à son physique avantageux, qui est probablement ce pour quoi il a été choisi, et surtout grâce à l’habile présentation qui en est faite par tout un battage médiatique. Mais, si vous leur lancez ce défi comme je l’ai fait, aucun d’eux ne pourra vous exposer le moindre argument objectif, c’est-à-dire faisant référence à une action positive formellement constatée et établissant ainsi la compétence de leur champion, pour pouvoir justifier leur conviction selon laquelle, c’est lui le meilleur, c’est lui qu’il nous faut, il a tout à fait la carrure d’un président, et tout ira enfin mieux quant il sera là…

Cependant, toute cette manipulation possède une signature…

En effet, pour la quasi-totalité d’entre eux, les gens pensent encore que ce que nous comprenons comme étant “l’intention”, est une disposition psychique qui prend naissance du plus profond de l’intimité de l’individu selon ce qu’il est, et qu’en en étant le lieu exclusif, l’intention qui l’anime ne peut strictement procéder que de lui, être la sienne et rien d’autre. Seuls les gens et ils ne sont pas nombreux, qui se sont aventurés dans les méandres de la haute métaphysique, pour approfondir les questions qui traitent de “l’intentionnalité” et de la “volition”, savent que l’intention qui se manifeste chez un individu et qui préside à son comportement, procède en réalité du rapport de cet individu avec tout son environnement, qu’elle ne lui est donc pas réductible, et qu’il n’en a évidemment pas la maîtrise tel qu’il pourrait décider d’être par lui-même, bien ou mal intentionné.

L’intention qui anime un individu s’impose à lui, sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, ni pour la constituer, ni pour l’effacer, sa seule latitude étant, pour les individus ayant une bonne maîtrise d’eux-mêmes, d’exercer ou non selon ce qu’elle leur commande…

Ainsi, compte tenu que l’intention ne peut manquer d’avoir “pour objet”, et que de ce fait il n’existe pas de stricte subjectivité de celle-ci, les manipulateurs savent qu’en aménageant l’environnement, tant physique que psychique d’un individu, il est possible de faire naître en lui une intention bien précise qu’il n’aurait autrement jamais eue sans cette manipulation, et bien sûr sans que cet individu ne puisse avoir la moindre conscience qu’un exercice s’opère sur lui, puisque c’est bien son intention à lui seul et pas celle d’un autre.

Or, ce sont généralement dans des sociétés secrètes, qui sont vouées par leur fondation même à exercer leur domination sur le commun des mortels, et dont certains membres hauts placés ont les connaissances nécessaires pour cela, que l’on procède à l’expérimentation et à la mise en œuvre des techniques de manipulation des individus par leur propre intention…

Ces gens ont bien compris que si les anciens esclaves se sont libérés en brisant leurs chaînes, c’est parce que même s’ils étaient nés dans cette condition, ils n’ont pas pu manquer d’être conscients de leur condition d’esclave, de l’injustice et de l’anomalie de cette situation, et qu’ils ont toujours eu l’intention de s’en libérer…

C’est donc en anéantissant toute volonté propre de l’individu par une manipulation psychique qui consiste en une substitution d’intention, que s’opère la nouvelle et redoutable mise en servitude, bien plus dramatique et bien plus efficace que ne fut l’ancienne, parce que c’est celle dont on ne se libère pas, parce qu’on n’a justement aucune volonté de le faire. Ceci, parce qu’à aucun moment on ne peut avoir le sentiment d’être soumis, puisqu’on exerce sans entrave selon sa seule volonté, et qu’on demeure ainsi sans aucune alerte quant à sa situation. Il est clair en ce sens que, même s’ils sont parfaitement incapables de donner une véritable raison bien argumentée, et qui soit autre chose qu’une simple envie, confuse, séduisante, irrésistible et inexplicable, d’aller en ce sens, tous ceux qui se dépêcheront d’aller voter pour la créature, sont à des années lumière de supposer un seul instant, qu’il sont sous influence, et pourtant…


Richard Pulvar