samedi 15 décembre 2018

Un ancien jeune ministre du Gouvernement Jeunesse d'Haïti abattu de plusieurs balles


Je condamne avec fermeté l’assassinat de mon ancien collègue Andrice CHERIZA, ex-jeune ministre chargé des relations avec le Parlement, des associations de jeunes et de la société civile à la troisième édition du Gouvernement Jeunesse d’Haïti (2015-2017). Il a été tué de plusieurs balles dans l’après-midi du vendredi 14 décembre 2018, près du marché «Guérite» au centre-ville de Port-au-Prince, tout près du port par des individus non identifiés. Père d’un bébé de moins de 20 jours, Andrice CHERIZA est le président de la fondation qui porte son nom dont les axes d’intervention sont l’éducation et le social.

Agé de 30 ans, Andrice CHERIZA est né à Delmas le 13 mai 1988 d’une famille modeste. Il a fait ses études primaires au collège adventiste Marie-Jeanne de Bethel, et poursuivit ses études secondaires au lycée Alexandre Pétion. Après avoir fréquenté l'Institut supérieur des Sciences économiques, politiques et juridiques (ISSPEJ), il a fait des études en sciences comptables à l'Université internationale d'Haïti.

Humaniste, il est un jeune dynamique, engagée, qui fait toujours preuve de responsabilité et de leadership tout en essayant de relever les défis auxquels il fait face, ceci dans l’objectif d’influencer les autres positivement. Pour lui, à cœur vaillant rien n’est impossible.

Durant son passage au Gouvernement Jeunesse d’Haïti, Andrice CHERIZA avait mobilisé son dynamisme pour harmoniser les relations entre le Gouvernement Jeunesse et les Jeunes parlementaires au sein du Parlement Jeunesse d’Haïti.

Andrice CHERIZA avait pour ambition de participer aux prochaines élections législatives pour la circonscription de Milot (département du Nord).

Amos CINCIR
Ancien Jeune Président de la République
Gouvernement Jeunesse d’Haïti (2015-2017)

samedi 1 décembre 2018

DEBOUT LES BELGES - Les gilets jaunes

"Nous ne sommes pas simplement contre le Premier ministre Charles Michel, mais contre tout le système et la politique de tous les partis traditionnels"

Cette conclusion d'un gilet jaune belge exprime parfaitement selon moi quel doit être l'état d'esprit de ceux qui aujourd'hui se lèvent pour protester contre la dégradation de notre pouvoir d'achat qui n'est bien entendu pas le fait d'un gouvernement spécifique mais bien de la politique globale en Europe depuis l'agrandissement de l'Union européenne entre 1986 et les années 2000.

Depuis la fin des années 90, notre pouvoir d'achat et donc nos conditions de vie et de travail ne cessent de se dégrader, une dégradation accélérée avec le développement de l'Union européenne qui a créé une concurrence déloyale entre les travailleurs obligeants nos employés à toujours devoir travailler plus pour gagner moins, quand ils ont encore la chance de conserver leur emploi et de ne pas voir leur usine ou société déménager en Pologne ou en Bulgarie où les gens se contentent de salaires de misère.

C'est donc tout le système qui doit être revu si nous ne voulons pas demain crever la bouche ouverte car, comme nous le constatons, l'UE ne pousse pas nos pays vers le haut. S'il devait y avoir une harmonisation des salaires, elle serait toujours vers le bas. Au lieu d'augmenter les salaires des pays de l'Europe de l'Est, ce sont toujours nos salaires qui sont revus à la baisse. Il est donc grand temps de penser les choses globalement.

Manifester contre un gouvernement n'a donc plus aucun sens aujourd'hui car après lui, un autre viendra et reproduira exactement la même politique. Depuis près de 30 ans, toutes les lois qui sont votées ne sont que négatives pour les peuples. Plus de contrôles, plus de répression, plus de taxes et toujours plus de précarité. Ça ne peut plus durer !

C'est donc tout le système qui est à revoir et le fait que le phénomène des gilets jaunes se développe dans différents pays où les politiques gouvernementales sont pourtant différentes ne fait que confirmer cette réalité: les gens en ont marre de ce système qui se moque ouvertement d'eux ! Les gens ne se sentent plus représentés par les partis politiques. En France, quelque soit le Président, le peuple exige désormais toujours sa démission après quelques mois au pouvoir. Cela veut tout dire ! Les citoyens n'acceptent plus le régime dans lequel nous vivons où une poignée d'individus (qui ne partagent rien de nos quotidiens) décident pour la masse qui doit accepter sans broncher au nom de la démocratie.

La démocratie, c'est le pouvoir du peuple par le peuple mais aussi POUR le peuple. C'est ce que nos élus ont oublié depuis des décennies. Ils ont préféré bosser pour les banques, les sectes, les castes ou les grosses sociétés. Ils ont préféré être arrosés par les dessous de table des lobbys communautaires, pharmaceutiques, agro-alimentaires ou de l'armement. Ces élus ont tellement échoués qu'ils n'osent même plus aller à la rencontre des citoyens qu'ils sont censés représenter. Cet échec ne peut plus perdurer. Or, il continuera à perdurer tant que nous ne mettrons pas en oeuvre un changement de régime.

Il est absurde d'attendre des gouvernements en place en France ou en Belgique qu'ils mettent en oeuvre un changement de régime. Jamais les politiciens en place ne vont se saborder. Attendre une solution de leur part est donc totalement illusoire.

Le peuple doit donc s'organiser et exiger la dissolution du Parlement, la suppression des partis politiques et des syndicats politisés comme je le prônais avec DEBOUT LES BELGES. Le peuple doit s'organiser pour mettre en place un Parlement citoyen composé de citoyens tirés au sort car il est évident que seuls les citoyens pourront prendre les décisions qui sont bonnes pour le peuple. Une de ces décisions devra être, comme je le dis depuis des années, la sortie de nos pays de l'Union européenne, de l'OTAN et de l'euro. Redevenons maîtres chez nous, donnons la priorité à nos concitoyens et rétablissons une banque nationale qui pourra soutenir l'économie de notre pays. La Suisse se porte très bien sans être dans l'UE. Nous pouvons faire exactement la même chose. Arrêtons de laisser des élus déconnectés de la réalité décider pour nous. Pour ce faire, exigeons la reconnaissance du référendum d'initiative populaire et donnons enfin la parole au peuple sur les questions de société.

Ce programme, c'est celui que je prône depuis des années et c'était le programme de DEBOUT LES BELGES en 2014. Ce programme n'est pas tombé du ciel. C'est parce que j'ai vu ce qui se passait au Parlement belge durant mon mandat de 2010 à 2014 que j'ai compris qu'il fallait un tel programme pour que le peuple reconquière ses droits et son pouvoir.

Si vous saviez à quel point nos élus et nos Ministres se foutent de votre gueule. C'est inimaginable ! Ils rigolent des manifestations car ils savent qu'en payant un bon resto aux représentants des syndicats, la gronde cessera. Cependant, à forcer de se moquer des gens, il arrive qu'on se prenne une bonne claque en plein visage. Je crois que le moment est arrivé...

Maintenant, il faut que le peuple résiste et s'organise pour exiger un changement de régime. La violence contre les forces de l'ordre est inutile et improductive. La police ne doit pas être l'ennemie du peuple. Manifestons pacifiquement mais avec détermination pour exiger ce grand changement de régime dont je parle et qui, seul, pourra vraiment changer en profondeur notre quotidien et redonner un avenir digne et décent à nos enfants.

Croyez en vous mes chers concitoyens. Le peuple peut tout renverser s'il arrive à s'unir dans la dignité car sans nous, ces élus de pacotille ne représentent rien. Il est donc grand temps de les dégager de là !

Ce ne sont que des gens normaux qui doivent diriger nos pays car seul un homme qui a connu les difficultés de la vie peut comprendre ce dont le peuple a besoin. Les élus actuels sont nés avec une cuillère en or dans les mains, comment voulez-vous qu'ils nous représentent ???

Mettons en oeuvre notre révolution !

Reprenons notre Parlement et les rennes de nos pays !

Laurent Louis

jeudi 22 novembre 2018

Je suis désolé mais ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi les gens bloquent-ils des dépôts de carburant ???


Pire, des groupes veulent bloquer les commerces ce vendredi pour empêcher les clients de profiter du "black friday". C'est RIDICULE !

Pourquoi emmerder les camionneurs qui bossent dur pour gagner une misère ? Pourquoi créer une pénurie d'essence chez les petits pompistes, qui sont des indépendants lourdement taxés, les empêchant de servir leurs clients et donc de gagner leur pain ? Pourquoi empêcher les commerçants de gagner leur vie ? Pourquoi s'en prendre aux grands magasins qui emploient des caissières et des gens qui ont des emplois fragiles et des salaires peu élevés ?

S'en prendre à l'économie, c'est s'en prendre directement à l'emploi. En faisant cela, vous contribuez à accélérer le projet de nos dirigeants qui est de nous appauvrir. Au lieu de les emmerder, vous les aidez à détruire nos pays !

Franchement, je ne comprends pas pourquoi certains gilets jaunes se plaisent à emmerder les simples citoyens, leurs semblables alors que ce sont les politiques qu'il faut viser !

Ne vous trompez pas, je veux du changement et j'espère sincèrement que les citoyens prendront enfin le pouvoir mais il faut absolument agir avec une meilleure stratégie.

Ceux qu'il faut viser, ce sont les POLITIQUES ! Ça demande plus de courage mais c'est la seule chose à faire si vous voulez du changement !

Si vous voulez agir utilement, allez bloquer le parking du Parlement fédéral, empêchez les députés de rentrer chez eux, bloquez les sièges des partis politiques, bloquez le Parlement wallon, le Parlement flamand, le Parlement bruxellois, le Parlement européen, en France, bloquez l'Assemblée nationale, ce ne sont tout de même pas les cibles politiques qui manquent ! Là, ce sera utile car la cible sera la bonne !

Emmerder ses semblables et empêcher les travailleurs de bosser n'est pas la solution. Cibler les politiques, ça, c'est la solution !

On me dit que bloquer les dépôts de carburant est utile pour mettre le pays à l'arrêt mais ce ne sont que les citoyens qui ne rouleront plus: le gouvernement, la police, l'armée, ils continueront à rouler car, eux, ils disposent de réserves sur des sites stratégiques inconnus des citoyens.

Il faudrait donc agir avec un peu plus d'intelligence si vous voulez vraiment que vos revendications légitimes soient entendues et exaucées. Actuellement, c'est du grand n'importe quoi inefficace qui ne permettra d'emporter le soutien populaire total dont ce mouvement a pourtant besoin.

Laurent LOUIS


samedi 17 novembre 2018

Trop d'impôts tue l'impôt


Les Français en ont marre de cet "impôtcalypse"  estimant qu'il y a toujours de plus en plus d'impôts, de taxes et malgré  tous ces prélèvements, ils ne sont pas mieux protégés, ni mieux soignés, ni mieux éduqués, ni mieux aidés ; alors où passe et à quoi sert tout cet argent qu'on leur pique ?

Le consensus sur l'impôt est de moins en moins pertinent, plus encore lorsqu'on privatise tous les services publics.


E-Z

vendredi 16 novembre 2018

COMMUNIQUE SUR LE COMPORTEMENT CRIMINEL DE LA CASTE BEKE


Après que leurs ancêtres esclavagistes aient été indemnisés pour avoir commis les crimes contre l’humanité que furent la traite négrière et la réduction en esclavage de millions d’africains, voila que leurs descendants demandent à leur tour à être indemnisés pour avoir empoisonnés les descendants de ces d’africains

Sans état d’âme, les békés gros planteurs de bananes de la Martinique, qui auraient dû être poursuivis pour empoisonnement, se sont constitués parties civiles via leur groupement bananier dans le dossier impulsé par l’Assaupamar et d’autres associations écologiques. , se plaçant ainsi dans la position de victimes

Nous constatons par ailleurs, que peu après leur constitution de partie civile, indécente le juge d’instruction de Paris bouge enfin pour désigner deux experts hors de la liste des experts assermentés auprès la cour d’appel de Paris !!

Qui sont ces prétendus experts non assermentés ? De qui se moque-t-on ?

Il est clair que la caste béké a déclenché les grandes manœuvres pour obtenir une nouvelle fois réparation pour des crimes qu’ils ont eux mêmes commis contre notre peuple, qui est en train de mourir lentement de maladies incurables (cancer, maladie d’Alzheimer, Parkinson, maladies dites orphelines etc….) lié à l’ingestion de la molécule de chlordécone.

Ces Messieurs espèrent même toucher le pactole puisque ils se sont assurés que leur responsabilité ne va pas être recherchée et que l’indemnisation ne va se baser que sur la proportion des sols contaminés. Et comme ils détiennent la quasi-totalité des terres ils continueront, grâce à leurs agissements criminels, à battre monnaie sur nos souffrance !!!! Il suffit de voir comment ils sont les seuls à être correctement indemnisés après le passage des cyclones et comment ils imposent leurs lois aux petits agriculteurs via leur groupement.

Le comportement de ces individus est ignoble et il faut les dénoncer et y mettre fin une fois pour toute.

N’est il pas temps que nous cessions de nous complaire dans la vanité, le m’as-tu vu, le paraître, la traîtrise, la collaboration avec l’ennemi de notre peuple et que nous nous élevions ensemble et avec force contre ceux qui nous ont empoisonnés et compromis l’avenir de nos enfants.

Cessons donc de nous comporter comme des entités sans âme, sans conscience et sans dignité, que les békés utilisent en permanence pour s’enrichir et asseoir leur domination.

Pour le M.I.R.

C. DUHAMEL

samedi 13 octobre 2018

FRANCOIS RUFFIN ALLUME LA LUMIERE, LES ROBOTS CRIENT AU SCANDALE

J'espère que le pays ne vous pardonnera pas.

François Ruffin a dit contre le groupe parlementaire LREM ce qui devait être dit, bien et fort. Le sectarisme et le mépris qui sont la règle de vie de ces députés ont atteint cette fois ci un sommet insupportable. Là où l’esprit et le cœur, la raison et les sentiments se liguent pour hurler « pas vous ! pas ça ! ».

Il s’agissait d’un texte qui ne vient pas de nos rangs : ce sont les Républicains qui l’ont déposé. Il visait à faciliter l’accompagnement et donc l’accueil des enfants handicapés à l’école. Les brutes de LREM n’ont pas bougé un cil. En commission ils ont repoussé le texte et tous nos amendements sur le mode blasés du « cause toujours tu m’intéresses !» En séance plénière, même automatisme borné.

Ruffin leur a crié la honte et le dégoût que ce genre d’attitude soulève compte tenu du sujet ! Il a promis que les noms des votants de cette ignominie circuleraient pour que la honte leur colle à la peau.

Sa voix a porté. Depuis, François Ruffin reçoit les tirs rageux et hargneux des députés qui croyaient s’en tirer sans bruit. Il se fait même traiter de « voyou » « illégitime et ignoble » par Blanquer, ministre de l’éducation et quelques autres robots de la macronie.

La mine outrée, les joues bouffies de rage, ces nuls montrent jusque dans leur indignation à quel point ils ne connaissent rien à leur propre mandat et au fonctionnement de l’Assemblée. Rendre public les noms des députés qui votent n’est pas une manœuvre ni un « coup ». C’est une procédure ordinaire du débat parlementaire. Ici, le groupe « France Insoumise » a demandé un scrutin public comme il le fait souvent dans les votes qu’il juge important.

Personne n’est pris par surprise ! Ce type de scrutin est en effet annoncé par une alarme sonore dans tout le palais cinq minutes avant le vote pour que tous ceux qui sont disponibles puissent regagner leur banc. Puis le vote a lieu et la machine enregistre le nom des votants présents. Tout cela est prévu dans le règlement de l’assemblée. Et c’est le contraire d’un coup tordu.

En effet le scrutin est dit « public » pour que chaque citoyen que cela intéresse puisse connaître le vote des députés et des groupes et de son député en particulier. Le « scrutin public » est donc la base de la vie démocratique : chacun assume personnellement publiquement la responsabilité politique de son vote quand il est présent pour voter.

Ici, Ruffin l’insoumis n’a fait que son devoir. Et ceux qui diffusent les portraits des députés coupables du rejet de cette proposition en faveur de l’accompagnement des handicapés font aussi le leur. Le devoir du citoyen est aussi le contrôle et l’appréciation des votes effectués en leur nom.

Mais les LREM ont-ils seulement compris que la France n’est pas une start-up mais une République ? Savent-ils que les électeurs sont des citoyens et non des clients ? Savent-ils que le but de la loi est le bonheur de la société ? Voter en automate contre tout progrès humain est une honte. Et les électeurs ont le droit de dire « pas en notre nom ».

Jean-Luc Mélenchon


vendredi 28 septembre 2018

NI LES CHINOIS, NI LES RUSSES, NI LES INDIENS, NE SE SONT DEPLACES POUR L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES, ABANDONNANT EN CET INSTANT CETTE TRIBUNE AUX GESTICULATIONS DU PRESIDENT DES ETATS-UNIS...



C'est à cette attitude que l'on mesure le déplacement du centre du monde, la perte d'influence de l'Occident et celle des Nations Unies qui ne peuvent bien-sur prétendre être représentatives en l'absence de ces nations...

Car rassemblées dans l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), les six nations initiales de cette organisation (Chine, Russie, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan), auxquelles viennent de se joindre l'Inde et le Pakistan, représentent 3,2 milliards d'habitants, et 37 000 milliards de dollars de PIB, soit près de la moitié de la population mondiale et du PIB mondial...

Désormais, la partie se joue ailleurs...

Richard Pulvar

mercredi 26 septembre 2018

DES JEUNES DANS LES CAMPS !


Le projet de construire des camps dits sécurisés dans le sud libyen afin de bloquer les migrants africains est inacceptable.
Les sociétés civiles, les entités et les personnes venant en aide à ces victimes de la mondialisation et de la mal-gouvernance n’acceptent pas la solution proposée par l’Union Européenne.

ELAN dénonce l’atteinte à la dignité humaine que constitue la privation de liberté de circuler imposée à une jeunesse en quête d’une vie meilleure.
Qu’elle soit militaire ou économique, la guerre fait des victimes.
Ces jeunes africains sont, au même titre que les populations déplacées suite aux conflits armés, les victimes d’une guerre...la guerre économique.

L’Europe s’apprête à ouvrir dans le sud libyen des CAMPS DE CONCENTRATION, baptisés CAMPS SÉCURISÉS. Un projet inqualifiable conçu avec la complicité des états africains extraordinairement silencieux, de l’Union Africaine, d’une Libye fragmentée en tribus, milices puissantes et bandes mafieuses.
À l’engagement d’urgence, sans faille pour leur jeunesse, les instances africaines et les états africains préfèrent la délégation de compétences, laissant apparaître une perte de souveraineté volontaire et assumée. Ils délèguent à d’autres le soin de trouver un épilogue à une situation qui leur incombe.
Par les épisodes de l’histoire, l’Europe porte une lourde responsabilité dans la tragédie de l’Afrique d’aujourd’hui.

ELAN dénonce les arguments de politiques nationalistes des états européens qui ont conduit à adopter de telles solutions d’enfermement de jeunes africains et à la criminalisation de la migration.

ELAN dénonce avec vigueur l’atteinte à la dignité humaine légalisée par un vote de l’Union Européenne, imposant ainsi, sur un territoire qui n’est pas le sien, une solution aux flux migratoires en totale contradiction avec la charte de la Déclaration des droits de l’homme.

ELAN dénonce l’incapacité de l’Union Africaine à trouver des solutions pérennes, dignes pour sa jeunesse désireuse de fuir un avenir incertain.

ELAN s’interroge.
Combien de temps ces candidats au départ devenus des réfugiés seront-ils « stockés » dans ces zones de non-droit ?
Quelle aide juridique leur sera accordée ? Quel sort sera réservé à ceux dont le pays d’origine ne sera pas clairement identifié ?
Quel crédit accorder aux représentants libyens quant au respect des droits humains et à l’intégrité physique de ces dizaines de milliers d’africains ?
Au regard des violences, de la prostitution et de l’esclavage qui sont encore perpétrés en Libye contre les africains noirs, comment affirmer qu’ils seront traités avec dignité ?
Les vagues de migrants ne cesseront pas. Elles s’amplifieront. Ces crimes sont également perpétrés au Moyen-Orient et dans les pays du Golf.

Les risques de déstabilisations des états africains sont réels. Le phénomène migratoire fait déjà vaciller l’Europe politique.

ELAN plaide pour une conférence internationale consacrée aux flux migratoires, sous l’égide de l’ONU.
Nous sommes face à une problématique mondiale et civilisationnelle.

Pour ELAN, 
C.Siar, J.Lumumba, F.Anzuluni, A.Diop, M.Diallo, E.Mengue, CECCL

Contacts elan.orga@gmail.com 
Facebook : Elan Orga Instagram : elan_orga Twitter : elan_orga

mardi 25 septembre 2018

QUAND NOYES DANS UNE MEDIOCRITE QUOTIDIENNE, LES EUROPEENS NE VOIENT RIEN VENIR DES CHANGEMENTS D'UN MONDE DUQUEL IL SERONT BIENTOT SUR LA MARGE...



Les Chinois ont coulé plus de béton en 3 ans seulement, que les Etats-Unis durant tout le vingtième siècle...!

Cette information absolument stupéfiante, et qui a fait tressaillir d'effroi monsieur Bill Gates lui-même, a été fournie par l'institut américain U.S. Geological Survey, et la revue International Cement Review...

Quand on prend conscience que la Chine forme 800 000 ingénieurs par an, à comparer aux 30 000 formés en France, il est facile d'imaginer tous les bouleversements qui vont se produire dans ce monde, et la totale incohérence de ce qui demeure le petit cancan français. Ceci, lorsqu'un bateau de sauvetage se propose de déposer 58 migrants que les citoyens de ce pays jugent comme étant un redoutable danger pour eux.

Car, si ce qui constitue pour eux un réel danger se limite à cette insignifiance qui leur pose à ce point un problème, il est clair qu'ils sont déjà totalement démunis par rapport aux défis qui se présentent aujourd'hui à eux, et dont les effets vont se faire très durement ressentir...

Pour illustrer cela voici le pont de Honk-Hong-Zuhai-Macao...

Il s'agit d'un ouvrage dont la longueur totale est de 55 km...!

Il se compose d'un pont principal de 22,8km, constitué de 3 ponts suspendus avec des piliers de 280 à 450 m de haut, et des viaducs avec des piliers de 75 à 110 m de haut.

La masse totale d'acier mise en oeuvre pour cet ouvrage est de 420 000 tonnes d'acier, soit soixante fois la masse de la Tour Eiffel, oui, vous avez bien lu...!

il se prolonge par des tunnels sous-marins et les jonctions pont-tunnel se faisant sur quatre îles artificielles...

Il permettra le passage de trains à grande vitesse, et de 40 000 voitures par jour...

Commencé en 2009, il sera inauguré prochainement...

A noter que l'entreprise française Bouygues, qui fait désormais l'essentiel de son activité hors de France et même hors d'Europe, avec des personnels qui majoritairement ne sont plus français, à participé à la réalisation d'une part importante de cet ouvrage pharaonique...

Richard Pulvar

jeudi 20 septembre 2018

C'EST L'HEURE DU FLORILÈGE DE LA SOTTISE MÉDIATIQUE...


Tous les prénoms qui sont aujourd'hui français, ont du le devenir un jour...

Il étaient auparavant, hébreux comme Jean, Paul, ou Joseph, grecs comme Philippe, Georges, ou Alexandre, latins comme Emile, Marc, ou Antoine, germains comme Robert, Henri ou Richard, et bien d'autres encore, basques, breton, normands, anglais, allemands, russes, etc...

Si les anciens avaient été aussi stupides ce cet individu, il n'existerait pas un seul prénom français...

D'ici quelques années, il y aura un nombre de plus en plus important de jeunes filles françaises issues de l'immigration qui porteront le joli prénom de "Hapsatou", et c'est alors qu'il deviendra un prénom français, selon le même principe qui fut celui de tous les autres...

Voir ainsi que tous les plateaux de télévision deviennent autant de tribunes pour permettre l'expression du racisme le plus viscéral et le plus archaïque, témoigne du désastre social et intellectuel qui frappe actuellement ce pays...

Il est temps que les uns et les autres se ressaisissent...

Richard Pulvar

lundi 17 septembre 2018

QUAND ON SE MONTRE INCAPABLE DE LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE, IL NE RESTE PLUS QU'A LUTTER CONTRE LES CHÔMEURS...


On appelle cela une "tête à claques"...

Jamais les Français n'ont été à ce point méprisés, insultés et humiliés, et jamais ils ne se sont autant écrasés...

Ceci montre que l'insulte, le dénigrement, l'abaissement, l'humiliation, la culpabilisation, font bel et bien partie des techniques de domination, et c'est avec cela qu'un dirigeant mal élu, totalement inefficace, et impopulaire, parvient malgré tout à se maintenir au pouvoir face aux masses humiliées, plongées dans l'indignité et la honte d'elles-mêmes, avec des citoyens ainsi voués à s'en prendre les uns aux autres...

Il est clair que l'actuelle équipe au pouvoir d'une malfaisance totale, conduisant par l'exploitation malsaine des agacements, à la désintégration de cette société, devrait être au plus vite renversée pour que celle-ci puisse être sauvée...

Malheureusement, il ne se trouve actuellement aucun leader pour prendre l'initiative et la direction de cette lutte salvatrice, et tous ceux qui ont la naïveté de croire qu'il se trouverait parmi les actuels leaders de l'opposition, l'homme de la situation, se rendent complice d'une captation des attentions par ces inutiles, qui constitue le principal obstacle à la révélation du véritable leader...

Richard Pulvar

mardi 17 juillet 2018

Le gouvernement Philippe va accorder des dérogations à l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles!


"ALERTE! Le gouvernement Philippe va accorder des dérogations à l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles!

Les industriels ont gagné! Macron a décidé d’accorder des milliers de dérogations!"

Un scandale du type chlordécone se profile à nouveau. 

Je m'interroge à savoir comment les politiques peuvent à ce point être assujettis aux intérêts des multinationales, quand bien même ces intérêts se font au détriment des populations, de la santé humaine, de la nature.

Je crois profondément ces politiques sont des criminels et devraient être traités comme tel !

vendredi 18 mai 2018

CRIME CONTRE L’HUMANITE… PAR-DELA SA DEFINITION JURIDIQUE, IL S’AGIT D’UNE DESTRUCTION DE L’HUMAIN POUR QU’IL NE RESTAT EN LE BIPEDE, QUE LA BETE PREDATRICE REGNANT SELON LA LOI DE LA JUNGLE…



Il appartiendra aux historiens lorsqu’ils se pencheront sur notre époque, d’expliquer comment après cinquante-cinq siècles de civilisation, et sous la conduite de trois nations criminelles dont la pire d’entre elles, née d’un bellicisme qui aura fait quelle n’aura pas connu un seul jour de paix depuis sa fondation, vient de fêter son 70ème anniversaire et comme il fallait s’y attendre, dans un bain de sang, notre humanité désemparée a-t-elle pu se retrouver engagée dans cette voie d’un “ensauvagement total” qui est actuellement la sienne, et dont ces puissances malfaisantes qui en tirent faveur, en font la promotion…

Ainsi, après plus de cinq millénaires d’un long parcours certes accidenté, et qui ne fut pas sans connaitre de tristes périodes de régression, mais dans lesquelles persistait malgré tout le sentiment que l’humain devait échapper à la sauvagerie, comment après tout ce parcours odysséen durant lequel une “humanité” s’est patiemment constituée chez le bipède en s’en venant contrer son “animalité” d’origine, a-t-il pu se produire ce volte-face contre le sens entendu du progrès, celui du mieux vivre pour tous sur cette Terre…

D’où vient ce pied de nez méprisant fait à l’œuvre d’une multitude de penseurs et d’humanistes de toutes les époques et sous toutes les latitudes, qui se sont acharnés à dire que la voie préférable pour leurs semblables, était celle qui devait assurer la paix, la justice, la solidarité, et la fraternité…?

Qu’est-ce qui permet, sinon une énigmatique démission des peuples de nos sociétés qu’il faut déjà comprendre comme étant malades, même à défaut de savoir pourquoi, le fait que certains s’en viennent injurier et qui plus est, en leur nom même, les plus brillantes dispositions du “fait de civilisation” dont la positivité est pourtant parfaitement attestée. Ces dispositions se sont ainsi trouvées établies sur la proclamation de la priorité d’un intérêt de la collectivité sur les intérêts égoïstes de ses individus, du fait que la loi devait être équitable et la même pour tous, et qu’elle devait protéger les plus faibles de la prétention des puissants sur eux, parce que tous les hommes naissaient libres et égaux en droit…?

Tournant le dos à tout ce qui aura fait précisément de nous des “humains”, voici que selon un retour vers les profondeurs archaïques de notre histoire lointaine, c’est désormais par la proclamation totalement anachronique de la supériorité de la bête prédatrice qui se trouve célébrée comme étant le “winner”, mais qui n’est en fait que l’animalité d’origine du bipède, sur l’homme “civilisé” et par le fait “socialisé” par des siècles d’humanisation, que certains esprits dérangés s’emploient à dégager l’espace mondial de toute règle, de toute loi, de toute morale, et de toute humanité. Ceci, pour qu’il ne devienne qu’un vaste champ livré à la férocité des “prédateurs”, ceux qui ne vivent que de leur “proie” (preda).

C’est ainsi que les trois nations prédatrices, parvenues au fait de leur malfaisance par l’usage sans retenue de la brutalité guerrière que leur permet la puissance de leurs armes, font-elles comprendre au reste du monde avec une obscénité et un cynisme d’une enflure maladive, qu’elles n’entendent en rien se plier aux règlements, aux lois, aux concertations et aux résolutions, produites par les institutions internationales qui tentent si difficilement de faire triompher l’homme de la bête, pour que puisse régner la paix sur Terre...

Considérant avec mépris cette “piétaille” que constituent pour elles les nations qui ont eu la sagesse de ne pas se munir de l’arme la plus destructrice, leur droit s’énonce simplement comme étant celui de la nation capable de bombarder et de dévaster des nations entières, de massacrer sans retenue leurs populations, de provoquer la terreur et un océan de malheur contre des peuples innocents, dès lors qu’il s’agit de satisfaire par ce moyen, leurs intérêts, et pire encore, pour simplement satisfaire leur soif de domination…

Les Français qui depuis des décennies, n’ont toujours pas trouvé le courage d’affronter ceux qu’une manipulation politico-médiatique et financière, ourdie par les services des deux autres puissances malfaisantes, ont fait parvenir à la tête de leur nation, et qui n’ont de cesse de trahir celle-ci pour satisfaire leurs maîtres, ont encore moins le courage de constater que sous la direction de ces malfaisants, leur nation dont le passé esclavagiste et colonialiste ne nécessitait que de se faire oublier, est devenue de plus maintenant, une nation criminelle…

Il s’agit de celle qui s’en va massacrer en service commandé par les deux autres, des peuples à des milliers de kilomètres de chez eux, dont ils ignoraient jusqu’alors l’existence, et qui ne leur ont à ce jour strictement rien fait. Ceci, en alourdissant chaque jour davantage ce qui constituera tôt ou tard, comme nous le montre l’histoire, l’acte d’accusation des nations du monde horrifiées, contre les fauteurs de guerre et de misère…

Leur indolence et leur indifférence aux crimes commis en leur nom, tient au fait que se croyant les alliés des forces occultes qui opèrent, ils ne voient pas venir que c’est cette même détermination à écraser les autres peuples et dont ils se font les instruments, qui tôt ou tard les écrasera eux-mêmes. Mais ceux qui ont compris la situation dans laquelle nous nous trouvons, savent que face à la volonté délirante de domination universelle qui hante certaines sectes mystico-religieuses, lesquelles ne sont pas comme telles en état d’entendre quelque raison que ce soit, les opprimés de tous bords auxquels ces mabouls promettent un esclavage sur Terre à leur service, ne feront pas l’économie s’ils se veulent encore libre, d’un affrontement avec ces forces sataniques, et que les victimes de celui-ci seront ceux qui ne s’y seront pas préparés...

Richard Pulvar

mercredi 16 mai 2018

L’URGENCE D’UN « GRAN CHAWA » JUDICIAIRE EN MARTINIQUE



Qu’ont en commun le scandale du CEREGMIA, l’évaporation des 3,5 millions d’euros prévus pour l’indemnisation des riverains du TCSP et les ventes de terrains des habitants de Sainte-Thérèse sans même qu’ils n’en aient été ne serait-ce qu’informés ?

Un même dénominateur commun relie ce qui, jour après jour, apparaît bien comme un système mafieux : une certaine gouvernance qui n’en finit pas de traîner son « limbé » du 13 décembre 2015.

Les Martiniquaises et les Martiniquais comprendront, au fil du temps et des révélations qui ne manqueront pas de surgir, que notre pays a accompli une œuvre salutaire en se débarrassant, en décembre 2015, du «bol a kouvèti » qui servait de bouclier protecteur aux organisateurs de ce système. L’affaire de Sainte-Thérèse, révélée cette semaine par la presse, montre que ces individus n’ont aucun scrupule à voler et à tromper les plus pauvres tout en se posant démagogiquement, à longueurs de discours électoralistes, en grand défenseurs du petit peuple de Fort de France.

Le carnaval a assez duré. Vivement le « Gran CHAWA » judiciaire !

Francis CAROLE

MARTINIQUE

Mercredi 16 mai 2018

lundi 14 mai 2018

MEMO de Christian ANTENOR-HABAZAC à propos des sargasses


Pour les sargasses, ce qui est sur, c'est qu'elles ne viennent pas du Brésil, mais de la Mer des Sargasses (située dans le Nord des Grandes Antilles) et font le tour de l'Océan Atlantique, entraînées vers l'Europe et l'Afrique par le Gulf Stream avant de revenir vers nous par le Courant des Antilles.
Exemple : les commentaires des vainqueurs de la course AG2R à leur arrivée à St Barth "L'Atlantique est pleine de bancs de sargasses... Nous les avons rencontrées en quantité au large des Canaries..." Les Canaries, c'est au large du Maroc. Congo et Brésil sont loin...

L'importance des arrivées actuelles est probablement liée aux variations des courants marins qui confinent ces algues dans la Mer des Sargasses. Des masses d'algues peuvent s'en échapper et faire le tour de l'Atlantique. ll s'agit de phénomènes naturels et non de pollution. Cela s'est déjà produit par le passé... sans ère industrielle, sans pesticides. Ces algues brunes n'ont rien à voir avec les algues vertes de Bretagne qui sont, elles, produites par des pesticides.

Les sargasses sont des végétaux qui poussent et vivent naturellement à la surface des mers... Elles existent depuis plus de 200 millions d'années dans la Mer dite des Sargasses qui voit la reproduction des anguilles, alors que les continents actuels commençaient à dériver et que l'Atlantique s'ouvrait.
L'histoire des Sargasses continue, mais il faut se rappeler quelques faits :
En l'an 800 av. J.C., les Phéniciens et Carthaginois, qui ont fondé la ville de Tunis, s'aventuraient dans l'Atlantique par Gibraltar. Ces excellents marins croyaient que la Terre était plate. Dès qu'ils voyaient les sargasses, ils rebroussaient chemin, de peur de tomber de l'autre côté. Les Vikings, en l'an 1000, après avoir découvert Terre-Neuve, ont signalé ces algues. Christophe Colomb, par le biais de son secrétaire Shanka, parle de ces sargasses dans son livre de bord.

Les pirates et autres flibustiers en parlent aussi. Et Jules Verne, dans 20.000 lieues sous les mers.

On n'a plus de mémoire, on se laisse influencer.

samedi 12 mai 2018

La sargasse ça intoxique !


Bonsoir Mr le préfet,
Je suis médecin anesthésiste au CHUM, responsable du service d’anesthésie et président du conseil des blocs du CHUM
Ceci n'est pas important!
Les conséquences des sargasses sur la santé des martiniquais, sur l'environnement et sur l’écologie le sont beaucoup plus!!

Je subis ce phénomène en ligne directe, habitant un des coins, certainement un des plus touchés de la Martinique, Pointe savane, mais aussi en ligne éthique, morale et professionnelle!!!

En tant que médecin j'ai alerté l'ARS MAIS AUCUNE RÉPONSE!! Surprenant, surtout que je leur parlais comme professionnel de la santé avec des mesures de toxicité au dessus de la normale et une expérimentation probante non recevable mais réelle équivalente au dernier jugement de St Brieux...

Mon impression: on se voile la face mais on est face à un véritable problème de santé publique et écologique et je suis malheureux de voir tous les jours les pêcheurs du Robert vendre leurs poissons au bord de mer avec cette puanteur PESTILENTIELLE (et je pèse mes mots) en toute confiance alors que vous êtes en train de les laisser s'intoxiquer!

Eu égard au profond respect que j'ai de votre fonction, je vous invite dimanche midi à venir manger un poisson frais dans mon domicile,en toute simplicité, près de l'habitant ou plutôt chez l'habitant avec vos proches (dites moi juste combien vous êtes; pas plus que 6 svp) et vous vivrez quelques heures ce que des martiniquais vivent H 24 depuis plusieurs mois.

J'ai un regret: de ne pas avoir assez de fond pour porter plainte contre l'état pour " non assistance à personne en danger et abus de confiance" et pas assez de temps pour m'en occuper.Ceci ressemble étrangement au HIV en 84/86 où pour la première fois naissait la notion de "RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE"
Je ne suis pas fâché, ni aigri, ni procédurier ou revendicatif; je suis tout simplement triste et déçu que les décideurs ne prennent pas leur responsabilité, que l'on joue de l'innocence voire incrédulité des gens, des martiniquais, qui nous amènent en toute confiance vers de graves pathologies qui engageront notre avenir.

En l'attente de votre réponse a mon invitation ce dimanche, je vous prie de croire en ma respectueuse considération

Dr Thierry Lebrun

UN AFRO ACTIVISTE AMERICAIN A ÉTÉ MIS EN PRISON PAR LE FBI POUR SES PUBLICATIONS SUR FB !!!!


Rakem Balogun un africain-américain de 34 ans, père de trois enfants a été mis en prison en décembre dernier de façon totalement arbitraire, parce qu'il est un Noir qui pense et qui conteste l'oppression des siens, signe révélateur du réel profondément raciste et négrophobe qui constitue cette nation.

Au petit matin le FBI est rentré chez lui en défonçant tout, le jetant lui et ses enfants dans la rue en sous vêtements en plein hiver, alors qu'ils dormaient.
 

Les motifs de sa mise en détention sont graves, imaginez vous il a été jeté en prison pour ses posts sur Facebook où il dénonce les policiers qui assassinent les Noirs-Américains ce en toute impunité.

Était visé aussi son activisme afro-militant en dehors de la toile.

Lors de son arrestation, ils ont saisi ses armes à feu pour lesquelles il a tous les permis en règle qu'il faut et tenez vous bien, un bouquin conscientisant écrit par un leader des droits civiques !!! 

Ben oui, lire, s'instruire, s'éveiller c'est dangereux !

Objectif des policiers et de ce système de la "white supremacy" le précariser, lui faire peur pour qu'il se taise à jamais.

Il est sorti depuis de prison, mais en liberté conditionnelle et cela alors que le dossier du FBI s'est effondré comme un château de cartes, pire  Rakem Balogun a pratiquement tout perdu,  son job, sa maison...

Pour vous donner un aperçu quelques extraits de l'article :

"Balogun, qui a perdu sa maison et plus encore pendant son incarcération, serait la première personne ciblée et poursuivie dans le cadre d'une opération de surveillance secrète des États-Unis visant à repérer les soi-disant «extrémistes de l'identité noire». Dans un rapport publié en août 2017 par l'Unité d'analyse du terrorisme interne du FBI, des responsables ont affirmé qu'il y avait eu «une recrudescence d'activités criminelles motivées par des idéologies» émanant des «perceptions de la brutalité policière» des Afro-Américains.''

Donc résister et lutter pour ses droits  quand ont est afro aux USA est désormais considéré comme criminel, comme aux meilleures heures de la chasse aux Black Panthers, ainsi qu'à celles de la ségrégation et de l'esclavage.

Autre extrait :

"L'évaluation antiterroriste a fourni des données minimales ou des preuves de menaces contre la police, mais a discuté de quelques incidents isolés, notamment le cas de Micah Johnson qui a tué cinq agents au Texas. Le rapport a suscité des réactions de la part de groupes de défense des droits civiques et de certains démocrates , qui craignaient que le gouvernement utilise la désignation générale pour poursuivre des activistes et des groupes comme Black Lives Matter."

Balogun, qui travaillait à temps plein pour une entreprise informatique lors de son arrestation, a longtemps été un activiste, co-fondateur de Guerrilla Mainframe et du Huey P Newton Gun Club, deux groupes luttant contre la brutalité policière et défendant les droits des propriétaires d'armes noires. 

Une partie du travail consistait à coordonner les repas pour les sans-abri, les pique-niques des jeunes et les cours d'autodéfense - mais ce n'est pas ce qui intéressait le FBI."


Emmanuelle Bramban

Source

mercredi 9 mai 2018

POUR CELUI-CI C’EST L’HEURE DE VERITE…! ENTRE LA DEFENSE DES INTERETS SUPERIEURS DE LA NATION, OU LA TRAHISON, IL DEVRA CHOISIR…



La rupture de l’accord sur le nucléaire iranien par les Américains est non seulement illégale, puisque cet accord fut travaillé et scellé sous l’égide des Nations Unies qui disent la loi internationale, et qu’il a de plus reçu leur signature, et illégitime, puisque les Etats-Unis ne sont en rien ni menacés, ni lésés, par cet accord et que seule la manigance d’un lobby haineux et belliciste, se trouve à l’origine de cette décision…

Mais il s’agit surtout par la prétention des Américains de sanctionner quiconque ne se plierait pas à leur volonté d’isoler l’Iran, et de contraindre ainsi des nations souveraines à se plier à leurs exigences, d’une atteinte inadmissible portée contre le droit des nations, contre leur souveraineté, et à laquelle aucun dirigeant digne de ce nom ne saurait se soumettre, sans salir sa fonction et trahir sa nation…

Cette prétention américaine, si rien ne lui est opposé, sera un désastre pour l’économie française qui n’a déjà pas besoin de cela, tant les grands groupes industriels français se trouvent engagés en Iran, sur des projets parfois colossaux, ce qui, compte tenu des sommes déjà engagées et du manque à gagner, les placerait dans de grandes difficultés…

Rappelons que c’est déjà la fermeture de leur usine iranienne fabriquant les fameuses Peugeot Pars, qui était la plus importante de leur groupe en produisant plus de 400 000 voitures par an, qui a provoqué la chute de ce fleuron de l’industrie française, le groupe PSA, la fermeture de l’usine d’Aulnay qui fournissait les pièces détachées pour l’usine iranienne, et le rachat final de Peugeot par le chinois Dougfeng…

Toute la question est donc de savoir si cet homme, dont il ne fait plus mystère pour personne que son élection aura été due en grande partie au concours financier de certains, se sentira redevable envers eux et sacrifiera à leurs intérêts, ceux de la nation française, comme l’a honteusement fait son prédécesseur, ou s’il aura le courage de s’opposer à son ami américain en refusant son dictat et en recherchant les moyens de contrer cette attaque avec ses partenaires européens…

Nous saurons bientôt si nous avons à faire à un défenseur des intérêts de la nation, ou à un traitre vendu à une puissance étrangère, et si tel devait être ce second cas, nous saurions quant à nous ce qu’il nous resterait à faire…

Richard Pulvar

QUAND UN “CAS” VEUT FAIRE MONTRE DE SA PUISSANCE PAR LE MEPRIS DE LA PAIX



Disons le encore une fois, c’est bien la guerre qui produit la jouissance suprême aux assoiffés de pouvoir et de domination. Ainsi en est-il de celui-ci dont l’argent aura constitué l’instrument et qui, parce que déjà milliardaire et pouvant s’offrir n’importe quelle fantaisie matérielle, n’éprouvait plus de plaisir à ce genre d’acquisition que d’ailleurs d’autres comme lui, s’offrent, il lui fallait posséder autre qu’eux et mieux que cela, pour éprouver.

Il voulu alors et il y parvint sans vraiment s’y attendre, puisqu’il était novice en politique, mais en bénéficiant de la complicité de forces occultes sachant comment manipuler ce genre d’hommes, à s’offrir carrément le pouvoir politique dans son pays, pour sa seule satisfaction personnelle, le pouvoir pour le pouvoir, rien que pour la jouissance d’un exercice de celui-ci par lequel il se sentirait le maitre du monde.

C’est donc à cela que se résume sa politique, faire savoir qu’aucune loi, aucun traité, aucun règlement, et aucune institution internationale, ne saurait le contraindre, lui le maitre du monde, et malheur aux nations dont les dirigeants ne lui prêteraient pas allégeance, les intérêts et la sécurité de son pays ne seraient-ils en rien menacés…

Comme le signifiaient les anciens Egyptiens avec le crochet qui servait à “obliger” les animaux qu’on attrapait grâce à celui-ci, par le collier qui leur était mis, et le fouet qui lui, servait à les chasser, autrement dit à les “empêcher”, instruments que le pharaon portait avec ses bras croisés sur son torse, il existe deux expressions du pouvoir, l’expression positive et l’expression négative de celui-ci. Le pharaon portait donc ce crochet et ce fouet pour signifier la plénitude de son pouvoir selon ces deux expressions.

Il s’agit alors en l’expression positive du pouvoir, à “obliger” les choses, à faire en sorte “qu’il soit”, comme parvenir à faire que soit scellé un accord international au bénéfice de la planète tout entière, pour sauvegarder l’environnement, et l’exercice négatif du pouvoir consiste au contraire à “empêcher”, à faire “qu’il ne soit pas”, comme à donner un coup de canif dans un tel contrat arraché au bout d’une âpre négociation, pour le rendre inapplicable…


Il se trouve que des individus comme celui-ci, qui ne sont mus par aucune idéologie de progrès, mais ne sont là que pour l’exercice du pouvoir, sont condamnés à un exercice négatif de celui-ci, et c’est bien ce que nous constatons…

Rien ne sortira de bon de la présidence de cet homme à la psychologie visiblement perturbée et dont le bellicisme constitue l’unique champ d’expression, et nous devons craindre après tous ces attentats contre la paix que constitue le non respect des accords, des traités, et des règlements internationaux, les plus désastreuses des aventures guerrières…

Pour l’heure, avec cette autre destruction d’un accord international, celui du nucléaire iranien, montrant au monde entier que la signature d’un président des Etats-Unis d’Amérique ne vaut rien, en plus d’un nouvel attentat contre la paix, il s’agit pour ce qui nous concerne, d’un très mauvais coup porté aux intérêts économiques de la France dont beaucoup de ses grandes entreprises se trouvent engagées en Iran…

Il s’agit également pour notre président qui s’en est allé se faire prendre par la main, selon une image qui en disait long, et d’une façon générale pour les dirigeants européens, d’une mise au pas humiliante et qui ne sera pas sans leur poser de difficultés. Car ceux-ci vont devoir expliquer à leurs peuples, en leur montrant par le fait la totale soumission de leurs nations aux décisions américaines, qu’ils doivent sacrifier les intérêts supérieurs de celles-ci, pour ne pas contrarier le président des Etats-Unis, ce qui ne va pas manquer de les fragiliser davantage encore que ce qu’ils sont déjà…

La paix mondiale se trouve désormais suspendue aux caprices de ce “père Ubu” américain. Cependant, cette situation n’est pas un malheur tombé du ciel, elle résulte de l’ensemble de toutes les trahisons et toutes les lâchetés, qui ont conduit à l’émergence de tels hommes à la présidence de leurs nations, aux Etats-Unis, comme en France…

Richard Pulvar

jeudi 3 mai 2018

Attention arrivée massive de sargasse dans les Petites Antilles


C’est l'image du jour dans la Caraïbes. Une image satellite de la Nasa. Elle montre l'arrivée de gigantesques bancs de sargasses sur la Martinique et les îles voisines. 

C’est tout ce que vous voyez en bleu à droite entouré par des cercles rouges. Ces bancs d'algues sont plus grands que les petites Antilles. Ils menacent nos côtes.

La crise sargasse n'est qu’à son début. Le phénomène est impressionnant cette année et inquiétant pour la santé des riverains du littoral. Ces derniers en veulent au gouvernement français, en estimant que Paris ne prend pas ce danger au sérieux. 

 S. Bilé

Harry Belafonte a tout a fait raison à propos de Kanye West and co...


Les Jay-z, les Beyoncé, Kanye West, Blac Chyna, Kendrick Lamar, Waka Floca, Asap Rocky, Nocki Minaj et etc .... ne sont que de puissant facteur d'abrutissement de leur propre communauté, des cadavres de l'Entertainment dépourvue de l'esprit humain uniquement centré sur le business indigeste au capital surdimensionnée, il n'y a donc pas de place pour les artistes engagés. Ils ne servent à rien hormis à lobotomiser , même pas une once d'indignation politique afin de soulever les questions essentielles pour l'évolution de leurs communautés ou de la société en général, non seule leur 'image et le business les préoccupent, rien d'autre et certainement pas leurs propres communautés.


Harry Belafonte

mercredi 2 mai 2018

Emmanuel Macron veut supprimer "l'exit tax", une taxe créée pour lutter contre l'évasion fiscale.



"L'annonce n'est pas faite en France, mais dans le magazine américain Forbes, où le HuffPost l'a repérée. Emmanuel Macron veut supprimer, l'an prochain, "l'exit tax", un impôt mis en place pour freiner l'exil fiscal des Français qui possèdent une entreprise ou un important patrimoine en actions. Pour le président de la République, cet impôt "envoie un message négatif" aux entrepreneurs.

Votée en 2012, lors du mandat de Nicolas Sarkozy, et en vigueur depuis 2014, l'"exit tax" vise les contribuables qui transfèrent leur domicile fiscal hors de France et détiennent un patrimoine en actions et obligations supérieur à 800 000 euros, ou au moins 50% du capital d'une entreprise.

Un produit "très faible" pour les finances publiques
"C'est une grosse erreur", estime Emmanuel Macron, qui assure que de nombreux Français créateurs de start-up "ont décidé de lancer leurs projets à l'étranger pour éviter cet impôt". Par ailleurs, selon lui, le montant rapporté par cette taxe aux finances publiques est "très faible". "Je ne veux aucune 'exit tax'. Ça n'a aucun sens", tranche le chef de l'Etat.

"Les gens sont libres d'investir comme ils le souhaitent", poursuit Emmanuel Macron, qui se lance dans une métaphore : "Je crois que si vous voulez vous marier, vous ne devez pas avoir à expliquer à votre conjoint : 'Si tu m'épouses, alors tu ne pourras jamais divorcer.' Je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure manière d'être avec quelqu'un que l'on aime. Alors je suis pour que l'on soit libre de se marier, mais aussi de divorcer.""



-----------------------------------

"L'exit tax supprimée, « et en même temps » les contrôles renforcés sur les présumés faux chômeurs. Tolérance totale pour les uns « et en même temps » tolérance zéro pour les autres. Trente cinq ans après, le nouveau monde a les ailes de Margaret Thatcher...

Hubert Huertas

--------------------------------------

"Alors que les hôpitaux publics, les EHPAD, les universités, les collectivités, les prisons, les services publics,...sont au bord de l’asphyxie, il ne trouve rien de mieux que de supprimer une taxe luttant contre l’exil fiscal ! Honteux ! 

Daniel Carême

jeudi 26 avril 2018

SI DANS CE PAYS AU BORD DE TOUS LES AFFRONTEMENTS, NOUS PARVENONS A NOUS EPARGNER D’AVOIR UN JOUR A COMPTER LES CADAVRES, C’EST QUE NOUS AURONS EU BEAUCOUP DE CHANCE… !



Qui ne comprend que cette société française se trouve engagée dans une logique de tensions croissantes dont on ne voit pas à cet instant, qu’elles pourraient être les dispositions et encore moins les hommes, qui seraient susceptibles de provoquer leur apaisement, ni de permettre une pacification des esprits par un rapprochement des points de vue…?

En ouvrant un livre de l’histoire si tourmentée de ce pays, il semble qu’il soit établi comme étant une tradition de celui-ci, le fait qu’à la veille des plus redoutables épreuves qu’il dut endurer, bien des alertes auxquelles les dirigeants sont demeurés sourds, signifiaient pourtant clairement le malaise social qui le frappait et la nécessité pour ceux-là, d’infléchir leur conduite des affaires…

Aujourd’hui, qui ne comprend que face à la faillite déjà actée, du programme gouvernemental, la montée croissante des tensions, sociale, raciale, et confessionnelle, forme un mélange détonant que rien ne saurait maitriser…?

Notre malheur réside dans cette véritable faillite intellectuelle et morale qui a frappé les classes dirigeantes qui, pour ne pas constater une réalité des choses qui démontre l’ineptie totale de leur philosophie politique, et qui conteste par-là leur prétention élitiste, s’acharnent à faire en sorte que ce soit la réalité pourtant irréductible des choses, qui se plie à leurs théories, mais évidemment sans succès…

Ne croyez pas que ces gens vont constater humblement qu’ils se trompent, car ils diront bien au contraire que c’est le peuple qui par ses mauvais comportements, ne permet pas de vérifier le bien-fondé de leurs théories fumeuses, et que c’est donc lui le fautif, du fait de ne pas se reconnaitre parfaitement gouverné.

C’est ainsi que plusieurs décennies d’une idéologie totalement délirante, qui prétend la supériorité nominale de la brute prédatrice sur l’homme socialisé, en favorisant le premier au détriment du second, nous ont conduits dans cette situation de tous les échecs, ce qui était inévitable et prévisible, puisque cette idéologie maladive en revient finalement à contester le principe même du fait de “civilisation” qui lui, est par définition même, justement construit autour de la primauté de l’homme socialisé…

Face à une régression économique et sociale et la régression démographique qui lui est logiquement liée, à l’accroissement des déficits, de la dette, et du niveau devenu insupportable du chômage, la lâche défausse des gouvernants aura été de rendre responsable de ce désastre social, le fait d’une catégorie de citoyens, serait-ils nés ici, mais issus de contrées lointaines, ce qui les rendrait impropres selon eux, à se fondre dans le creuset national français. Ceci, pour faire constater après cette mise à l’écart, qu’ils ne se trouvent effectivement pas intégrés.

Puis, on désigna aux citoyens ce qui constituait pour eux le pire des dangers, auprès duquel leurs soucis d’emploi, de logement, et de pouvoir d’achat, et d’une façon générale, leur problème existentiel, devenaient insignifiants, car voici qu’arrivent les “envahisseurs” d’au-delà des mers, armés de ventres affamés, et contre lesquels les citoyens devant oublier en ces instants tous les griefs des uns contre les autres, doivent faire l’union sacrée…

Enfin, au comble de cette diversion, on désigna un dictateur dans une nation lointaine dont l’attitude face à son peuple opprimé, constituait une insulte à nos idéaux et une offense à notre amour pour celui-ci, dont nous nous faisons alors les alliés contre ce tyran, pour nous en aller le bombarder, et dans ces conditions, toute contestation de cette politique devient une trahison envers la nation en danger, regroupée derrière son chef de guerre…

Le problème c’est que si toutes ces diversions permettent d’éloigner durant quelques temps les confrontations sociales qui promettent d’être rudes, elles ne font qu’envenimer les tensions raciales et confessionnelles. Et ceci, alors qu’à l’extrême-droite habituelle volontiers anti-européenne, se joignent les identitaires défenseurs quant à eux, de la suprématie de la race européenne, auxquels s’opposent les “antifas” et les casseurs de la banlieue perdue chez lequel les fondamentalistes rescapés de leur retraite de Syrie, ne manqueront pas de recruter…

Le dilemme est donc bien simple, ou nous affrontons pour les chasser enfin, les équipes dirigeantes qui sont responsables de cette situation désastreuse, pour nous ménager une chance de nous rétablir, ou nous sommes condamnés à devoir nous affronter nous-mêmes tôt ou tard, les uns contre les autres, et là…

Richard Pulvar

mardi 24 avril 2018

Le trompettiste Franck Nicolas en grève de la faim



EN GREVE DE LA FAIM pour 2 raisons 

1- « Macron m’a crucifié » il a ordonné des contrôles aux Assedic, Pôle Emploi a décidé que l’association qui déclare une bonne partie des musiciens de Montpellier n’était pas viable, je me retrouve condamné à rembourser deux ans d’Assédic, et on ne me verse plus d’indemnités… BREF ils me jettent à la rue.

2- J’en ai plus que marre, lors d’un envoi de l’un de mes albums Jazz-Ka aux programmateurs de festivals qu’on me rétorque : « C’est pas du jazz ». Je dénonce une discrimination évidente à l’égard de la musique Jazz qui vient de Guadeloupe ou Martinique…

Quel musicien des Antilles Françaises a déjà eu une victoire jazz de la musique ? 
Pourquoi n’y a t’il aucun Martiniquais ou Guadeloupéens sur la grande scène de Marciac (avec son groupe jazz caribéen )? 

On n’est pas du niveau des autres? Est ce que nos musiques Biguine, Jazz-Ka,ou Jazz-Bèlè, sont si peut intéressantes qu’elles ne méritent pas d’être programmées dans tous les festivals jazz en France ? 

Peut être font-elles peur parce qu’elles prennent racine dans l’histoire de nos îles ? 

L’esclavage et l’extermination des amérindiens Caraïbes demeurent des sujets tabous en France. Pourtant nos musiques ne prônent qu’un message de paix et d’ouverture. En outre l’engouement du public montre bien l’intérêt de nos cultures profondes,et la vente des CD également, (alors qu’on est difficilement distribués). En revanche, et en vérité on a la chance d’être soutenu par les journalistes de jazz et autres, mais à part quelques programmateurs qui nous connaissent bien, la majeur partie des autres minimisent notre art et boudent nos musiques ! Nul n’ignore que le jazz a été inventé par le peuple créole : Jelly Roll Morton, Louis Armstrong, Sydney Béchet, etc…il me parait légitime de demander à avoir les mêmes chances qu’un trompettiste Français de souche pour les programmations jazz en France et face aux victoires jazz de la musique, ce qui est bien loin d’être le cas… Si un Antillais est Français pourquoi n’a t-il dans les faits, pas les mêmes chances ?

Voici un petit CV pour les gens qui ne connaissent pas mon travail:
J’ai obtenu un 1er prix de conservatoire avec félicitation du jury,une licence de Musicologie, j’enseigne depuis 30 ans dans une école de jazz (Le JAM ) je suis disciple d’un maître du Gwo-Ka moderne en Guadeloupe(Kafé Edourad ignol), j’ai crée ma propre musique à NEW YORK en 2002 le jazz-Ka (Mix entre jazz & Tambour Trad Guadeloupéen)

J’ai enregistré 14 albums sur cette musique avec les plus grands-noms de Guadeloupe & Martinique(à ce jour 7 Cd sont sortis ). J’ai créé une méthode sur les Gammes Guadeloupéennes, J’ai 4 autres méthodes en cours : la méthode Jazz-Ka, une méthode sur les Coquillages, une méthode sur la philosophie de la trompette moderne, et une méthode révolutionnaire sur l’apprentissage de la musique en général… Etant musicien de jazz Antillais, dois-je aux yeux de la république Française, demeurer en permanence un sous-citoyen, un sous musicien, un sous créateur de concept, un sous pédagogue ? 

Le pays des lumières, ne laisse guère la possibilité aux ressortissants de ses ex-colonies, d’entrevoir les lueurs du succès au travers de l’art venu des Antilles. 

Dois-je rester condamné à voir s’éteindre la flamme artistique de ma culture Antillaise dans une république qui ne me vois que comme un pion, un assisté, voir pire un amuseur exotique au milieu d’une carte postale ? 

Dois-je mourir pour faire entendre ma voix,ma pensée,ma pédagogie,ma philosophie, mon art, ma musique ?


Franck Nicolas