samedi 13 octobre 2018

FRANCOIS RUFFIN ALLUME LA LUMIERE, LES ROBOTS CRIENT AU SCANDALE

J'espère que le pays ne vous pardonnera pas.

François Ruffin a dit contre le groupe parlementaire LREM ce qui devait être dit, bien et fort. Le sectarisme et le mépris qui sont la règle de vie de ces députés ont atteint cette fois ci un sommet insupportable. Là où l’esprit et le cœur, la raison et les sentiments se liguent pour hurler « pas vous ! pas ça ! ».

Il s’agissait d’un texte qui ne vient pas de nos rangs : ce sont les Républicains qui l’ont déposé. Il visait à faciliter l’accompagnement et donc l’accueil des enfants handicapés à l’école. Les brutes de LREM n’ont pas bougé un cil. En commission ils ont repoussé le texte et tous nos amendements sur le mode blasés du « cause toujours tu m’intéresses !» En séance plénière, même automatisme borné.

Ruffin leur a crié la honte et le dégoût que ce genre d’attitude soulève compte tenu du sujet ! Il a promis que les noms des votants de cette ignominie circuleraient pour que la honte leur colle à la peau.

Sa voix a porté. Depuis, François Ruffin reçoit les tirs rageux et hargneux des députés qui croyaient s’en tirer sans bruit. Il se fait même traiter de « voyou » « illégitime et ignoble » par Blanquer, ministre de l’éducation et quelques autres robots de la macronie.

La mine outrée, les joues bouffies de rage, ces nuls montrent jusque dans leur indignation à quel point ils ne connaissent rien à leur propre mandat et au fonctionnement de l’Assemblée. Rendre public les noms des députés qui votent n’est pas une manœuvre ni un « coup ». C’est une procédure ordinaire du débat parlementaire. Ici, le groupe « France Insoumise » a demandé un scrutin public comme il le fait souvent dans les votes qu’il juge important.

Personne n’est pris par surprise ! Ce type de scrutin est en effet annoncé par une alarme sonore dans tout le palais cinq minutes avant le vote pour que tous ceux qui sont disponibles puissent regagner leur banc. Puis le vote a lieu et la machine enregistre le nom des votants présents. Tout cela est prévu dans le règlement de l’assemblée. Et c’est le contraire d’un coup tordu.

En effet le scrutin est dit « public » pour que chaque citoyen que cela intéresse puisse connaître le vote des députés et des groupes et de son député en particulier. Le « scrutin public » est donc la base de la vie démocratique : chacun assume personnellement publiquement la responsabilité politique de son vote quand il est présent pour voter.

Ici, Ruffin l’insoumis n’a fait que son devoir. Et ceux qui diffusent les portraits des députés coupables du rejet de cette proposition en faveur de l’accompagnement des handicapés font aussi le leur. Le devoir du citoyen est aussi le contrôle et l’appréciation des votes effectués en leur nom.

Mais les LREM ont-ils seulement compris que la France n’est pas une start-up mais une République ? Savent-ils que les électeurs sont des citoyens et non des clients ? Savent-ils que le but de la loi est le bonheur de la société ? Voter en automate contre tout progrès humain est une honte. Et les électeurs ont le droit de dire « pas en notre nom ».

Jean-Luc Mélenchon


vendredi 28 septembre 2018

NI LES CHINOIS, NI LES RUSSES, NI LES INDIENS, NE SE SONT DEPLACES POUR L'ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES, ABANDONNANT EN CET INSTANT CETTE TRIBUNE AUX GESTICULATIONS DU PRESIDENT DES ETATS-UNIS...



C'est à cette attitude que l'on mesure le déplacement du centre du monde, la perte d'influence de l'Occident et celle des Nations Unies qui ne peuvent bien-sur prétendre être représentatives en l'absence de ces nations...

Car rassemblées dans l'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), les six nations initiales de cette organisation (Chine, Russie, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan), auxquelles viennent de se joindre l'Inde et le Pakistan, représentent 3,2 milliards d'habitants, et 37 000 milliards de dollars de PIB, soit près de la moitié de la population mondiale et du PIB mondial...

Désormais, la partie se joue ailleurs...

Richard Pulvar

mercredi 26 septembre 2018

DES JEUNES DANS LES CAMPS !


Le projet de construire des camps dits sécurisés dans le sud libyen afin de bloquer les migrants africains est inacceptable.
Les sociétés civiles, les entités et les personnes venant en aide à ces victimes de la mondialisation et de la mal-gouvernance n’acceptent pas la solution proposée par l’Union Européenne.

ELAN dénonce l’atteinte à la dignité humaine que constitue la privation de liberté de circuler imposée à une jeunesse en quête d’une vie meilleure.
Qu’elle soit militaire ou économique, la guerre fait des victimes.
Ces jeunes africains sont, au même titre que les populations déplacées suite aux conflits armés, les victimes d’une guerre...la guerre économique.

L’Europe s’apprête à ouvrir dans le sud libyen des CAMPS DE CONCENTRATION, baptisés CAMPS SÉCURISÉS. Un projet inqualifiable conçu avec la complicité des états africains extraordinairement silencieux, de l’Union Africaine, d’une Libye fragmentée en tribus, milices puissantes et bandes mafieuses.
À l’engagement d’urgence, sans faille pour leur jeunesse, les instances africaines et les états africains préfèrent la délégation de compétences, laissant apparaître une perte de souveraineté volontaire et assumée. Ils délèguent à d’autres le soin de trouver un épilogue à une situation qui leur incombe.
Par les épisodes de l’histoire, l’Europe porte une lourde responsabilité dans la tragédie de l’Afrique d’aujourd’hui.

ELAN dénonce les arguments de politiques nationalistes des états européens qui ont conduit à adopter de telles solutions d’enfermement de jeunes africains et à la criminalisation de la migration.

ELAN dénonce avec vigueur l’atteinte à la dignité humaine légalisée par un vote de l’Union Européenne, imposant ainsi, sur un territoire qui n’est pas le sien, une solution aux flux migratoires en totale contradiction avec la charte de la Déclaration des droits de l’homme.

ELAN dénonce l’incapacité de l’Union Africaine à trouver des solutions pérennes, dignes pour sa jeunesse désireuse de fuir un avenir incertain.

ELAN s’interroge.
Combien de temps ces candidats au départ devenus des réfugiés seront-ils « stockés » dans ces zones de non-droit ?
Quelle aide juridique leur sera accordée ? Quel sort sera réservé à ceux dont le pays d’origine ne sera pas clairement identifié ?
Quel crédit accorder aux représentants libyens quant au respect des droits humains et à l’intégrité physique de ces dizaines de milliers d’africains ?
Au regard des violences, de la prostitution et de l’esclavage qui sont encore perpétrés en Libye contre les africains noirs, comment affirmer qu’ils seront traités avec dignité ?
Les vagues de migrants ne cesseront pas. Elles s’amplifieront. Ces crimes sont également perpétrés au Moyen-Orient et dans les pays du Golf.

Les risques de déstabilisations des états africains sont réels. Le phénomène migratoire fait déjà vaciller l’Europe politique.

ELAN plaide pour une conférence internationale consacrée aux flux migratoires, sous l’égide de l’ONU.
Nous sommes face à une problématique mondiale et civilisationnelle.

Pour ELAN, 
C.Siar, J.Lumumba, F.Anzuluni, A.Diop, M.Diallo, E.Mengue, CECCL

Contacts elan.orga@gmail.com 
Facebook : Elan Orga Instagram : elan_orga Twitter : elan_orga

mardi 25 septembre 2018

QUAND NOYES DANS UNE MEDIOCRITE QUOTIDIENNE, LES EUROPEENS NE VOIENT RIEN VENIR DES CHANGEMENTS D'UN MONDE DUQUEL IL SERONT BIENTOT SUR LA MARGE...



Les Chinois ont coulé plus de béton en 3 ans seulement, que les Etats-Unis durant tout le vingtième siècle...!

Cette information absolument stupéfiante, et qui a fait tressaillir d'effroi monsieur Bill Gates lui-même, a été fournie par l'institut américain U.S. Geological Survey, et la revue International Cement Review...

Quand on prend conscience que la Chine forme 800 000 ingénieurs par an, à comparer aux 30 000 formés en France, il est facile d'imaginer tous les bouleversements qui vont se produire dans ce monde, et la totale incohérence de ce qui demeure le petit cancan français. Ceci, lorsqu'un bateau de sauvetage se propose de déposer 58 migrants que les citoyens de ce pays jugent comme étant un redoutable danger pour eux.

Car, si ce qui constitue pour eux un réel danger se limite à cette insignifiance qui leur pose à ce point un problème, il est clair qu'ils sont déjà totalement démunis par rapport aux défis qui se présentent aujourd'hui à eux, et dont les effets vont se faire très durement ressentir...

Pour illustrer cela voici le pont de Honk-Hong-Zuhai-Macao...

Il s'agit d'un ouvrage dont la longueur totale est de 55 km...!

Il se compose d'un pont principal de 22,8km, constitué de 3 ponts suspendus avec des piliers de 280 à 450 m de haut, et des viaducs avec des piliers de 75 à 110 m de haut.

La masse totale d'acier mise en oeuvre pour cet ouvrage est de 420 000 tonnes d'acier, soit soixante fois la masse de la Tour Eiffel, oui, vous avez bien lu...!

il se prolonge par des tunnels sous-marins et les jonctions pont-tunnel se faisant sur quatre îles artificielles...

Il permettra le passage de trains à grande vitesse, et de 40 000 voitures par jour...

Commencé en 2009, il sera inauguré prochainement...

A noter que l'entreprise française Bouygues, qui fait désormais l'essentiel de son activité hors de France et même hors d'Europe, avec des personnels qui majoritairement ne sont plus français, à participé à la réalisation d'une part importante de cet ouvrage pharaonique...

Richard Pulvar

jeudi 20 septembre 2018

C'EST L'HEURE DU FLORILÈGE DE LA SOTTISE MÉDIATIQUE...


Tous les prénoms qui sont aujourd'hui français, ont du le devenir un jour...

Il étaient auparavant, hébreux comme Jean, Paul, ou Joseph, grecs comme Philippe, Georges, ou Alexandre, latins comme Emile, Marc, ou Antoine, germains comme Robert, Henri ou Richard, et bien d'autres encore, basques, breton, normands, anglais, allemands, russes, etc...

Si les anciens avaient été aussi stupides ce cet individu, il n'existerait pas un seul prénom français...

D'ici quelques années, il y aura un nombre de plus en plus important de jeunes filles françaises issues de l'immigration qui porteront le joli prénom de "Hapsatou", et c'est alors qu'il deviendra un prénom français, selon le même principe qui fut celui de tous les autres...

Voir ainsi que tous les plateaux de télévision deviennent autant de tribunes pour permettre l'expression du racisme le plus viscéral et le plus archaïque, témoigne du désastre social et intellectuel qui frappe actuellement ce pays...

Il est temps que les uns et les autres se ressaisissent...

Richard Pulvar

lundi 17 septembre 2018

QUAND ON SE MONTRE INCAPABLE DE LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE, IL NE RESTE PLUS QU'A LUTTER CONTRE LES CHÔMEURS...


On appelle cela une "tête à claques"...

Jamais les Français n'ont été à ce point méprisés, insultés et humiliés, et jamais ils ne se sont autant écrasés...

Ceci montre que l'insulte, le dénigrement, l'abaissement, l'humiliation, la culpabilisation, font bel et bien partie des techniques de domination, et c'est avec cela qu'un dirigeant mal élu, totalement inefficace, et impopulaire, parvient malgré tout à se maintenir au pouvoir face aux masses humiliées, plongées dans l'indignité et la honte d'elles-mêmes, avec des citoyens ainsi voués à s'en prendre les uns aux autres...

Il est clair que l'actuelle équipe au pouvoir d'une malfaisance totale, conduisant par l'exploitation malsaine des agacements, à la désintégration de cette société, devrait être au plus vite renversée pour que celle-ci puisse être sauvée...

Malheureusement, il ne se trouve actuellement aucun leader pour prendre l'initiative et la direction de cette lutte salvatrice, et tous ceux qui ont la naïveté de croire qu'il se trouverait parmi les actuels leaders de l'opposition, l'homme de la situation, se rendent complice d'une captation des attentions par ces inutiles, qui constitue le principal obstacle à la révélation du véritable leader...

Richard Pulvar

mardi 17 juillet 2018

Le gouvernement Philippe va accorder des dérogations à l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles!


"ALERTE! Le gouvernement Philippe va accorder des dérogations à l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles!

Les industriels ont gagné! Macron a décidé d’accorder des milliers de dérogations!"

Un scandale du type chlordécone se profile à nouveau. 

Je m'interroge à savoir comment les politiques peuvent à ce point être assujettis aux intérêts des multinationales, quand bien même ces intérêts se font au détriment des populations, de la santé humaine, de la nature.

Je crois profondément ces politiques sont des criminels et devraient être traités comme tel !