mardi 2 février 2021

Les relevailles ou la chandeleur des chrétiens


 
Le 2 février est pour les Chrétiens le jour de la « purification de la Vierge ». Il marque la célébration de la présentation du Christ au Temple, ce qui correspond aux relevailles. 

Il est écrit que Marie, femme juive se conformait à la loi de Moïse,  voulant que la mère se rende au Temple, présenter son fils nouveau-né 40 jours après sa naissance au Seigneur, leur dieu.

« Selon la loi juive de cette époque (Lévitique, XII), une mère qui accouche d'un garçon était considérée comme impure pendant 7 jours et devait ensuite attendre la purification de son sang pendant 33 jours (donc pas question de se rendre dans un lieu sacré durant cette période). Après la naissance d'une fille, les délais étaient plus longs: la mère était impure pendant 14 jours et la purification avait lieu au bout de 66 jours ! »

 A cette occasion tout un rituel était opéré par les prêtres et pour les chrétiens, lors de l’office religieux des cierges étaient « allumés et  bénits ». Les Juifs outre leur cérémonie religieuse, à cette époque, sacrifiaient des tourterelles ou des pigeons. Cliquez sur  le lien relevailles pour plus de détails. 

Cette cérémonie (relevailles) était en vigueur dans la Grèce antique et au (Ve siècle) le Pape Gélase pour certains, pour d’autres c’est le Pape Vigile au (VIe siècle) qui institue cette cérémonie dans la chrétienté afin de remplacer la fête de Proserpine, célébrée par des courses aux flambeaux.

Au culte païen  un rite chrétien a été substitué …

L’Eglise a simplement substitué la Vierge Marie à Proserpine, les hommes  continuaient de brandir des torches lors des processions, dans les églises les chandelles bénies ont remplacé les torches. 

Des chandelles bénies sont allumées afin de contraindre le mauvais sort, repousser le Malin, s’attirer de bonnes grâces et de bonnes récoltes.  

Des chandelles bénies sont ramenées dans les foyers afin de les protéger contre la foudre et le feu.

De nos jours les cierges sont bénis pour se souvenir que Jésus est la lumière du monde.


Evariste Zephyrin

lundi 1 février 2021

LA CONCESSION FRANCAISE DE SHANGHAI OU A ETE FONDE LE PARTI COMMUNISTE CHINOIS...

 


Depuis la lointaine antiquité, la Chine exportait de nombreux produits vers l’Occident et particulièrement, la soie, qui donnera son nom à la route qu’elle empruntait. Cependant, ayant constaté que la démarche commerciale des nations européennes se poursuivait souvent par une entreprise coloniale, les empereurs chinois s’opposaient à ce qu’elles développent leur commerce en Chine.
Profitant de l’instabilité qui régnait dans ce pays, dans le sillage de la Grande Bretagne qui ira jusqu’à déclencher une guerre pour contraindre les Chinois à laisser pénétrer chez eux l’opium qu’elle produisaient en Inde, et dont l’empereur de Chine avait interdit l’usage à cause des dommages que cela causait à la population, les nations impérialistes européennes vont imposer à la Chine par leur puissance militaire, une longue suite de traités dit “inégaux” puisqu’ils se faisaient à leur seul bénéfice, et qui constituent jusque de nos jours le souvenir d’une profonde humiliation dans la mémoire du peuple chinois...
Par un de ces traités, celui de Huangpu signé en 1844 entre la France et la Chine, cette dernière lui concédait l’ouverture à son commerce de cinq ports et d’un territoire associé à chacun, pour y installer ses comptoirs et bénéficiant de l’exterritorialité, c’est-à-dire où non seulement l’administration se fera par la puissance concessionnaire, mais où ce sont ses lois qui s’appliqueront, y compris sur les ressortissants chinois de la zone. Il s’agissant en ces concessions, de Canton, Fuzhou, Ningbo, Xiamen, et Shanghai...
En cette dernière concession il s’agissant d’une zone de marais située au bord de la ville chinoise, mais dont les Français sauront très bien en tirer parti pour y développer une ville selon leur style architectural dont de belles réalisations demeurent jusque de nos jours, et ils y planteront des centaines de platanes que les Chinois désignent depuis, “arbre de France” et qui donnent ce caractère si particulier à ce quartier...
Jusqu’en 1940 la concession va avoir un très grand développement et son agrément va faire qu’elle sera très prisée des étrangers des autres concessions qui viendront s’y installer, de sorte qu’au coté des 450 000 Chinois qui y résidaient, sur les presque 20 000 étrangers de cette concession parmi lesquels de nombreux “Russes blancs” ayant fuit la Russie suite à la révolution de 1917, il y avait à peine 1500 Français, principalement dans l’administration et les forces de police...
L’entrée du Japon qui avait déjà envahi une grande partie de la Chine, en guerre aux cotés de l’Allemagne va faire mécaniquement la Chine entrer du coté des alliés, ce qui lui permettra d’exiger en retour, la fin des concessions. Celle de Shanghai lui sera ainsi rétrocédée par les Français en 1946.
Aujourd’hui, compte tenu de son caractère et de son atmosphère, c’est le quartier le plus original de Shanghai, et celui où séjournent les personnalités chinoises ou étrangères de passage, comme les chefs d’états. Mais il y a un autre caractère très particulier à ce quartier. En effet, pourchassé par la police chinoise qui menait une lutte acharnée contre les opposants, c’est là que profitant de l’exterritorialité qui le mettait à l’abri des poursuites, le jeune militant Mao-Tsé-Toung a trouvé refuge avec quelques uns de ses compagnons, et c’est à l’abri des murs en briques d’une maison de ce quartier devenue aujourd’hui un musée, qu’ils ont fondé en 1921, le Parti Communise Chinois...
La suite du parcours exceptionnel de cet homme on la connaît, mais on peut se demander quelle aurait été celui-ci s’il n’avait pu bénéficier en ces instants de sa plus grande vulnérabilité, de cette protection...

Richard Pulvar

dimanche 13 décembre 2020

COMME DANS LA PIRE PERIODE STALINIENNE, UN OPPOSANT SE TROUVE INTERNE DANS UN HOPITAL PSYCHIATRIQUE...

                             

Ceux qui ont encore des doutes quant au caractère dictatorial du régime actuel, ne peuvent continuer à se voiler la face et ne pas voir, parce que pour l'instant ils ne se trouvent pas encore personnellement inquiétés, la tournure dramatique qu'aura pris à l'occasion de la crise sanitaire, la direction de ce pays. Ceci, sous la conduite d'individus qui procèdent méthodiquement à l'anéantissement des libertés individuelles fondamentales, et qui soumettent la nation toute entière sous une surveillance policière de tous les instants...

Nous en sommes déjà rendu au point que désormais on procède à de la "psychiatrie punitive" pour réduire au silence les lanceurs d'alerte (Professeur Fourtillan) et les opposants à la politique malfaisante qui est conduite dans ce pays pourtant encore proclamé des "droits de l'homme"...
Personne ne peut ignorer ce que cela signifie clairement et l'extêtme gravité de la situation...
Rappelons que sous la terreur stalinienne, rien que dans l'après guerre et jusqu'à la fin de l'Union Soviétique, plus de 2 millions d'opposants au régime ont été ainsi "traités", dans un dispositif fort de 80 hôpitaux psychiatrique spécialisés pour cela...
Jusqu'où allons-nous continuer à subir...?
Richard Pulvar


Le professeur 



Fourtillan est en grand danger
 

jeudi 3 décembre 2020

Violence policière

 



Une réforme de l'IGPN et des moyens de contrôler des brigades sur le terrain s'imposent, peut-être y insérer comme dans l'ex URSS des "commissaires politiques, qui pour ce coup seront des commissaires déontologiques."


Le fait de savoir dans les commissariats et dans les équipes que ce type de personnes puisse s'y trouver devrait réfréner la violence de plus d'un.

Tony Mardaye

mercredi 7 octobre 2020

"Il faut protéger les hôpitaux"

"On est en train d’agiter un chiffre épouvantail en nous expliquant que certains départements ont un taux d’occupation de lits de réanimation de 40% en raison du COVID19 mais de quoi parle-t-on ? Il y a 5 000 lits de réanimation en France pour 101 départements, c’est à dire à peine 50 lits par département (pour 67 millions d’habitants). Autrement dit, ce


n’est pas l’épidémie qui pose problème mais l’effondrement de notre système de santé, laminé par quatre décennies d’une politique libérale ultra agressive !"

I. Mouton
source

jeudi 17 septembre 2020

LA FREGATE LA FAYETTE ET LE BPC TONNERRE, VONT-ILS CALMER UN PEU L'IMAM D'ANKARA...?


Le premier de Turquie est un homme qui un siècle plus tard, n'accepte toujours pas le compromis historique ayant mis fin à la première guerre mondiale, parce qu'il a mis fin également à la toute puissance de ce qui fut l'empire Ottoman...

Il se considère confusément comme étant celui qui doit continuer l'entreprise de reconquête territoriale engagée par Mustapha Kemal dit "Ataturk", qui n'avait pas accepté le traité de Sèvres de 1920 qui avait vu l'empire ottoman réduit en miettes tout comme l'empire Austro-hongrois, et qui était parvenu à reprendre par la force armée quelques provinces, pour parvenir finalement à une Turquie définie en ses frontières d'aujourd'hui, par le traité de Lausanne en 1923...
Cet homme fort d'Ankara voudrait visiblement aller plus loin, d'où son incartade en Syrie. Il tente en ce moment de ravir les espaces de Zone Economique Exclusive (ZEE), de la Grèce dont les îles se trouvent à quelque encâblures seulement de la côte turque, espaces définis selon un découpage établi sur la base des dispositions du traité de Montégo Bay aux négociations duquel la Turquie n'a justement pas adhéré. Ceci en tentant un fait accompli qui pourrait être un forage d'exploitation dans cette zone, qui ne déclencherait pas contre sa nation une riposte guerrière...
Une grande partie de sa popularité tient à la terrible humiliation que ressent le peuple turc, du fait que la candidature d'adhésion de ce pays à l'Union Européenne date déjà de 1987, et que durant ces trente trois longues années, tous les prétextes ont été avancés par les Européens pour refuser cette adhésion, ce par quoi les Turcs ont bien fini par comprendre que le reproche essentiel qui leur était fait, était d'être de confession musulmane...
C'est donc en se drapant en plus d'un messianisme religieux, qu'il conforte auprès des siens ses options nationalistes et aventureuses, ce qui le rend particulièrement dangereux...
Mais son atout majeur, c'est qu'il comprend bien que sa politique ne peut que recevoir l'adhésion tacite des Russes et des Américains, parce qu'elle confine à la déstabilisation de l'Union Européenne, qui a vu certains de ses membres le soutenir et d'autre dont la France, le combattre, et à la diminution précisément de l'influence de cette France par son isolement, ce qui s'inscrit parfaitement dans les options espérées, tant par les Russes que par les Américains...
Le président de la république quant à lui se trouve dans une faveur historique inattendue, mais tout à fait logique de ce qui constitue la vocation de la France, en étant dans la situation de pouvoir prendre un ascendant définitif sur toute l'Union Européenne, en montrant la détermination de la France à protéger deux nations de l'Union Européenne menacées, la Grèce et Chypre, en étant la seule nation a avoir la détermination de le faire, et surtout la seule a posséder la capacité militaire pour le faire...
Parviendra-t-il à exploiter cette occasion...?
C'est ce que nous verrons, mais en attendant, la Frégate la Fayette et le Bpc Tonnerre, qui sont des bâtiments très puissamment armés avec des dispositifs les plus modernes, le Bpc disposant de plus de moyens amphibies permettant un débarquement local de 450 hommes de troupe, accompagnés de plus par quelques avions Rafales, sont en position sur la zone...
Cela suffira-t-il à calmer l'Imam d'Ankara...?
Rien n'est moins sûr, donc affaire à suivre...
Richard Pulvar

dimanche 30 août 2020

Barack Obama salue la mémoire de Chadwick Boseman



"Chadwick came to the White House to work with kids when he was playing Jackie Robinson. You could tell right away that he was blessed. To be young, gifted, and Black; to use that power to give them heroes to look up to; to do it all while in pain – what a use of his years."


Barack Obama


"Boseman est venu à la Maison Blanche pour travailler avec des enfants lorsqu'il jouait à Jackie Robinson. On pouvait dire tout de suite qu'il était béni. Être jeune et noir; d'utiliser ce pouvoir pour leur donner des héros à admirer; tout faire dans la douleur - quelle utilité de ses années »."